Juventus, une histoire colorée de noir et blanc

le
0
Juventus, une histoire colorée de noir et blanc
Juventus, une histoire colorée de noir et blanc

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, celui de la Juventus.

Il y a des maillots reconnaissables au premier coup d'œil. Celui de la Juventus fait partie de ceux-là. Des rayures blanches et noires, rendues mythiques au cours du siècle dernier par ceux qui les ont arborées : de Sivori à Del Piero, en passant par Charles, Boniperti, Platini ou encore Cabrini. Pourtant, les Turinois auraient pu, et auraient même dû, ne jamais devenir les Bianconeri. Si l'histoire avait suivi un cheminement normal, la Juventus se battrait avec Palerme pour savoir qui a le monopole du maillot rose en Italie.

Histoire d'un maillot


Fondée par des étudiants du lycée D'Azeglio de Turin, la Juventus naît en 1897. À l'époque, il existe une multitude d'équipes dans la ville de Turin, l'une des premières à accueillir et populariser ce sport venu d'Angleterre. On trouve d'abord l'Internazionale Torino, née en 1891 de la fusion entre le Torino Football and Cricket Club et le Nobili Torino, et qui évolue en maillots à rayures blanches et noires. Trois années plus tard est fondé le FC Torinese, avec son superbe maillot à rayures or et noires. La Juventus naît pour sa part la même année que la Ginnastica Torino, qui endosse de drôles de tuniques bleu et rouge.

Internazionale T. (1891) FC Torinese (1894) SC Juventus (1897) [DIV…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant