Juventus-Inter, un air de déjà-vu

le
0
Juventus-Inter, un air de déjà-vu
Juventus-Inter, un air de déjà-vu

Ce dimanche soir, l'Inter se rend à Turin pour affronter la Juventus, en grande forme avec quinze matchs sans défaite, toutes compétitions confondues. Les Bianconeri devront éviter de tomber dans le piège des Interisti, qui leur avait déjà joué un mauvais tour lors du derby d'Italie de 2012.

Quinze matchs sans défaite, soit un peu moins de 23 heures, 1350 minutes, 81000 secondes… Bref, vous avez compris, la Juventus ne perd plus depuis longtemps. Mais quinze matchs, c'est peu par rapport aux quarante-neuf enchaînés par l'équipe d'Antonio Conte en 2012. Cette saison-là, tout se passait bien pour les Bianconeri qui n'étaient plus qu'à neuf matchs du record laissé par Fabio Capello avec les Invincibili du Milan au début des années 90. Oui, mais toutes les histoires ont une fin, et le destin a voulu que nul ne rejoigne, ou pire, ne surpasse la formation rossonera. Le destin, ou Andrea Stramaccioni, selon les points de vue, puisque c'est bien le jeune entraîneur italien et son Inter qui ont réalisé l'exploit de venir à bout des Turinois sur le score de 3-1 dans un derby d'Italia fort en émotions.

La Juventus n'est jamais morte
Il faut dire que les Nerazzurri étaient venus avec des intentions au Juventus Stadium, à l'occasion de cette 11e journée de Serie A 2012-2013, un 3 novembre. Forts de leur série de six victoires consécutives et à quatre points de leur grand rival et leader du championnat, les Nerazzurri veulent gagner pour montrer à tout le pays que la crise post-2010 est passée et que le club est bien de retour dans la course au titre. Si les trois points vont bien à l'Inter ce soir-là, on repassera quant au retour dans la course au titre.

Vidal, buteur précoce


Il est 20h40 à Turin, les joueurs sont dans le tunnel en attendant le feu vert de l'arbitre pour rentrer sur le terrain, tandis que les entraîneurs sont déjà installés sur leur banc. Mais pas question d'Antonio Conte ce soir-là. « Ce match très important contre l'Inter dans le derby d'Italia nous aurait permis de poursuivre notre série sans défaite qui en était à 49 matchs. »Angelo AlessioL'actuel sélectionneur de l'Italie est toujours en train de purger sa peine de dix mois de suspension suite aux affaires de matchs truqués dans la Botte. C'est donc Angelo…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant