Justine Dupont : "Rien ne m'arrête, je veux vivre à 200 %"

le
0
Justine Dupont : "Rien ne m'arrête, je veux vivre à 200 %"
Justine Dupont : "Rien ne m'arrête, je veux vivre à 200 %"

Justine Dupont est une casse-cou. Elle est même considérée comme l'égal féminin des surfeurs de grosses vagues. En 2013, elle est la première femme à surfer sur Belharra, la vague de 15 mètres qui approche une fois par an les côtes de Saint-Jean-de-Luz, sur la côte basque. Un an plus tôt, c'est en Irlande que Justine montre ses talents de surfeuse de grosses vagues. Mais il n'y a pas de défis assez grands pour cette grande blonde d'origine landaise. Aujourd'hui, elle désire s'imposer dans le classement des meilleures surfeuses mondiales : le WCT (World Championship Tour). Le Swatch Girls Pro 2014 était pour elle une étape décisive dans son ascension vers le sommet. Malheureusement, la surfeuse n'a pas réussi à se qualifier la première journée durant le Round 3, face à Quincy Davis et Tanika Hoffman. Mais selon Justine, pour qui la compétition s'est arrêtée là, "le déclic n'était pas encore là. On me croit incapable d'être bonne sur des petites vagues. Ce qui est faux : je suis absolument certaine de pouvoir réussir ! C'est juste une mauvaise période." Voir le portrait consacré l'année dernière à Justine DupontC'est finalement l'Australienne Nikki Van Djik qui a remporté la compétition, malgré les mauvaises conditions et les petites vagues durant ces quatre jours. Justine Dupont le répète, pour être sûre que tout le monde l'entende : "Je vais réussir, je vais y arriver." Plus que l'esprit de compétition, c'est l'amour de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant