Justice : une nouvelle mise en examen dans l'affaire Squarcini

le
0
Un salarié de LVMH, ancien magistrat et ex-conseiller justice de Claude Guéant, a été mis en examen dans l'affaire Squarcini.
Un salarié de LVMH, ancien magistrat et ex-conseiller justice de Claude Guéant, a été mis en examen dans l'affaire Squarcini.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Squarcini. Laurent Marcadier, ancien secrétaire général de la cour d'appel de Paris et conseiller justice de Claude Guéant au ministère de l'Intérieur, a été mis en examen pour complicité et recel de violation du secret professionnel et du secret de l'instruction, ainsi que pour recel d'entraves aux investigations, selon une source judiciaire. L'homme avait été recruté par LVMH en mars 2013. Il avait remplacé à ce poste Patrick Ouart, conseiller justice de Nicolas Sarkozy à l'Élysée.

Des écoutes téléphoniques, révélées par Mediapart, sont à l'origine de cette affaire dans laquelle Bernard Squarcini, ancien patron du renseignement intérieur, et Christian Flaesch, ex-boss du 36 Quai des Orfèvres, ont déjà été mis en examen. Bernard Squaricini est soupçonné d'avoir usé de ses réseaux, alors qu'il n'était plus dans la police, pour obtenir des informations confidentielles sur une procédure opposant LVMH à Hermès. Dans une conversation du 11 mars 2013, relatée par Mediapart, Laurent Marcadier, en poste à la cour d'appel de Paris, appelle ainsi Squarcini : « On m'indique que la Brif (la Brigade financière, NDLR) a renvoyé la procédure, hein ! Au parquet de Paris (...), la procédure est vide », se réjouit-il. « Ils sont en dessous des écrans radars », répond l'ex-chef de la Direction centrale de la sécurité intérieure (DCRI).

Mais Laurent Marcadier douche vite...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant