Justice : Pistorius s'effondre en voyant les photos de Reeva

le
0
Justice : Pistorius s'effondre en voyant les photos de Reeva
Justice : Pistorius s'effondre en voyant les photos de Reeva

Le quatrième jour du procès d'Oscar Pistorius a été marqué par l'audition de Johann Stipp, médecin radiologue, qui s'est rendu sur les lieux du drame, le 14 février 2013, quelques minutes après l'arrivée des vigiles de la résidence d'Oscar Pistorius. Il a confirmé qu'en arrivant, la petite amie de l'athlète sud-africain agonisait, mais n'était pas encore morte. « La première chose qu'Oscar a dit c'est "j'ai tiré sur elle. J'ai cru qu'elle était un cambrioleur, j'ai tiré sur elle"», a déclaré Stipp. Le procureur Le procureur a alors montré des photos et décrit le corps de Reeva Steenkamp tel qu'il fut retrouvé par la police et Oscar Pistorius s'est effondré dans son box, tête baissée, posant ses mais sur ses oreilles pour ne pas entre la description du corps de la victime, rapporte l'AFP.

Barry Roux, l'avocat de Pistorius a ensuite tenté de discréditer Charl Johnson, voisin de l'athlète, qui avait entendu les cris de la jeune femme avant qu'elle soit abattue. Selon l'avocat, les cris d'épouvante poussés dans la nuit n'étaient peut-être pas ceux d'une femme, mais ceux d'Oscar Pistorius lui-même « dont la voix peut être aiguë » sous l'emprise de la panique. Ce que Johnson a contesté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant