Justice : les victimes veulent se faire entendre

le
0
Une manifestation de sensibilisation et de prévention est organisée mardi à Paris dans le cadre d'une Journée européenne.

Mobiliser et coordonner plus fortement les rouages de l'aide aux victimes. Tel est le credo des organisateurs de la Journée européenne des victimes, qui se déroule mardi place du Trocadéro.

Une journée qui prend aujourd'hui une dimension particulière: alors qu'elle a été créée en Suède en 1989 et reprise en France par l'Inavem - l'Institut national d'aide aux victimes et de médiation -, c'est la première fois qu'une manifestation publique de cette ampleur est organisée. Une manifestation qui s'adresse à tout type de victime: des femmes ou des enfants victimes de violence, des accidentés de la route, des victimes d'infractions pénales, du vol à la tentative d'homicide, la palette est large. En 2009, l'Inavem a aidé 336.000 personnes, dont 240.000 victimes. En douze ans, ce sont plus de 3 millions de personnes qui ont été suivies.

Dès mardi matin, au programme de la manifestation parisienne, un village des associations, qui accueille près d'une trentaine d'asso

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant