Justice : le Dr Krombach avait la manie des piqûres

le
0
C'est une injection qui aurait tué Kalinka en 1982. Depuis mardi, Dieter Krombach est jugé pour le meurtre de cette jeune fille. Le procès se poursuit la semaine prochaine.

Ce samedi 10 juillet 1982 au matin, vers 10h20, le docteur Hilmer Jobst, médecin urgentiste, devait être dans ses petits souliers en se rendant à la villa de son confrère, le docteur Dieter Krombach. À Lindau, charmante ville allemande de quelques milliers d'habitants non loin du lac de Constance, ce dernier est, à l'époque, un notable réputé à la tête d'un cabinet médical. Or, en cette journée d'été, le docteur Krombach est sur le pas de sa porte, agité après avoir appelé les secours à la suite du malaise de sa belle-fille, Kalinka, une adolescente de 14 ans.

Près de trente ans plus tard, le docteur Jobst, âgé de 67 ans -allure d'artiste et visage jovial orné d'une belle barbe blanche- est devant les assises de Paris pour évoquer cette matinée. Sans un regard pour son confrère, soupçonné d'avoir tué la jeune fille et désormais dans le box des accusés, il tente, assisté d'un interprète, de rassembler ses souvenirs. Conduit ce 10 juillet 1982 da

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant