Justice : la preuve par l'e-mail de plus en plus contestée

le
0
Divorce, litiges commerciaux?, ces courriers électroniques sont très utilisés mais de moins en moins décisifs.

L'e-mail n'est pas une preuve sûre : la Cour de cassation vient de le souligner dans une affaire de licenciement. Pour la deuxième fois en quelques mois, la plus haute juridiction a rappelé qu'à elles seules, ces copies de correspondances informatiques aujourd'hui présentées à tout bout de champ ne sont pas incontestables.

En quelques années pourtant, les dossiers fournis aux juges se sont épaissis de dizaines d'e-mails au contenu le plus divers - professionnel, familial, technique ou intime... C'est le cas de cette jeune femme, qui, pour contraindre l'un de ses proches à s'acquitter de la dette qu'il a contractée envers elle - et alors qu'il invoque des difficultés financières -, glisse dans le dossier qu'elle présente en référé des copies d'échanges électroniques dans lequel son créancier relate, photos à l'appui, ses toutes dernières vacances aux Seychelles... Ou encore celui de ce père veuf, qui décide, le jour où ses ex-beaux-parents réclament en

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant