Justice : L'affaire de la sextape pourrait rebondir ce vendredi

le
1
Justice : L'affaire de la sextape pourrait rebondir ce vendredi
Justice : L'affaire de la sextape pourrait rebondir ce vendredi

L’affaire de la sextape est de retour à la une de l’actualité. Ce vendredi, la cour d’appel de Versailles devra rendre son verdict quant à la demande d’annulation de la procédure par la défense. Le cas de Djibril Cissé sera également abordé.

L’affaire de la sextape va-t-elle prendre un nouveau virage ce vendredi ? C’est tout l’enjeu d’une journée qui pourrait être très importante pour Mathieu Valbuena, Karim Benzema et tous les autres protagonistes de ce dossier qui mine le football français depuis bientôt un an. Ce vendredi, la demande d’annulation de l’ensemble de la procédure, en raison de méthodes policières jugées déloyales par la défense, va être examinée par la cour d’appel de Versailles. Les suspects, parmi lesquels Karim Benzema, reprochent à un enquêteur d’avoir utilisé des procédés très limites.

Un policier se fait passer pour un homme de confiance de Valbuena

Au moment de l’enquête, un policier s’était notamment fait passer pour un homme de confiance de Mathieu Valbuena pour enregistrer les aveux d’un des maîtres-chanteurs de l’attaquant lyonnais. L’insistance du policier lors de multiples conversations téléphoniques avait été telle qu’aujourd’hui, les avocats des suspects ont des doutes. « C'est une provocation à l'infraction: on ne saura jamais ce qui se serait passé si le policier n'avait pas rappelé », confie l’avocate du maître-chanteur à l’AFP. Dans un deuxième temps, les magistrats de la chambre d’instruction de la cour d’appel de Versailles se pencheront sur le cas de Djibril Cissé. Cette semaine, le parquet a demandé la mise en examen de l’ancien international français.

Mise en examen pour Djibril Cissé ?

Ce dernier est impliqué dans l’affaire de la sextape depuis ses prémices. Placé en garde à vue il y a un an, l’ex-attaquant d’Auxerre était ressorti libre après avoir convaincu les enquêteurs de sa bonne foi, affirmant notamment qu’il avait simplement voulu alerter son ami Mathieu Valbuena de « murmures » quant à la circulation d’une vidéo. Mais une intervention à la télévision de Djibril Cissé ces derniers jours a relancé les doutes de l’accusation. Plus largement, ce vendredi, les juges devront se prononcer sur diverses demandes enregistrées ces dernières semaines. Comme celle du parquet, qui souhaite une confrontation entre Valbuena et Cissé, ou celles du clan Benzema, aussi nombreuses que farfelues. La défense du Madrilène réclame en effet l’audition de Patrice Evra, Raphaël Varane, Didier Deschamps ou encore de divers membres du staff de l’équipe de France.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.