Justice : face aux magistrats, les avocats affichent leurs ambitions

le
0

Le conseil national des barreaux demande que soit imposée la consultation préalable et systématique d'un avocat avant toute introduction d'une demande en justice, qu'il s'agisse d'une personne physique ou morale.

«L'époque nous est extrêmement favorable. Le nombre d'avocats ne cesse d'augmenter, tandis que celui des magistrats stagne. Il y en a autant qu'au second Empire, malgré la croissance démographique et un recours au droit qui ne cesse de progresser. Les avocats ont vocation à se substituer à la carence et à la désertification promise de la magistrature. Les modes alternatifs vont remplacer ce que faisaient les magistrats.» Ces derniers apprécieront à leur juste valeur ces mots de Pierre-Olivier Sur, nouveau bâtonnier de Paris et vice-président du Conseil national des barreaux (CNB). Ils en disent long en tout cas sur l'ambition d'une profession. Elle n'a pas laissé passer l'occasion de la grand-messe de l'Unesco sur la «justice au XXIe siècle», organisé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant