Jusqu'où ira #Nuitdebout ?

le
0
Des centaines de participants à la Nuit debout sont encore réunis place de la République le 11 avril 2016.  
Des centaines de participants à la Nuit debout sont encore réunis place de la République le 11 avril 2016.  

« Libérez la sono, libérez la sono ! » Lundi, vers 19 h 30, les participants de Nuit debout font pression sur les forces de l'ordre pour récupérer leur matériel audio qui vient d'être confisqué. Plus tard, une marmite de soupe est renversée par les CRS. L'objectif est clair : empêcher le ravitaillement des noctambules afin d'éviter qu'ils ne s'enracinent sur la place.

Malgré la police, malgré l'absence d'une sono qui fonctionne, les participants de Nuit debout font toujours preuve de détermination. Entre 1 000 et 1 500 personnes étaient encore réunies lundi soir sur la place de la République pour la douzième nuit d'affilée.

À 18 heures, l'assemblée générale s'est tenue pour faire le bilan des propositions retenues dans les différentes commissions. Un jeune homme prend la parole et prévient qu'un « camarade » passera récolter de l'argent pour rembourser 200 euros à « la personne qui a avancé les fonds pour acheter la sono ». Par la suite, le représentant de « la commission action » intervient : « Nous appelons à quitter les banques conventionnelles et à vous inscrire à la Nef, une banque qui ne joue pas en Bourse. »

Il n'y aura pas d'actions violentes

Un rendez-vous est prévu le lendemain matin gare d'Austerlitz et gare de l'Est pour appeler les cheminots à faire une grève générale. Plus cocasse : Pierre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant