Jusqu'où ira la hype Dimitri Payet ?

le
0
Jusqu'où ira la hype Dimitri Payet ?
Jusqu'où ira la hype Dimitri Payet ?

En France, c'était avant tout un joueur qui avait besoin d'un an pour s'installer dans un club. En Angleterre, Payet est tout simplement devenu la plus belle alternative aux superstars Messi et Neymar, l'antihéros qui a la cote.

Au départ, il n'avait pas vraiment la gueule de l'emploi. Cette saison, ce devait être pour Nabil Fékir, Ross Barkley ou Kevin De Bruyne. Mais le roi des hipsters du football cette saison, c'est Dimitri Payet. Comprendre le joueur que l'on attendait pas, qui ne joue pas au Real Madrid ou à Barcelone, mais qui est une bonne raison de regarder un match de foot à lui seul, tout simplement parce qu'il se passe toujours quelque chose quand le ballon se trouve à proximité de ses pieds. Cette saison, Payet régale avec les Hammers. Roulettes, petits ponts, coups du sombrero, le meneur de jeu ne se refuse rien alors qu'il marque autant qu'il fait des passes décisives. Anti-héros parfait, Payet est pour l'instant aux portes du groupe France, alors qu'il fait bien plus frissonner que la plupart des éléments offensifs appelés. C'est qu'il ne serait pas un homme qui rentre facilement dans le moule, ayant même des problèmes relationnels avec Mathieu Valbuena. Ne manque plus grand chose pour qu'un biopic lui soit consacré au joueur le plus cool du moment. Le pire c'est qu'il était là, en Ligue 1, sous nos yeux, pendant des années, et personne ou presque ne l'avait vu aussi haut.

Bilić, Payet et les cours de poésie

Prière de ne pas lui faire d'ombre


Car si Payet marche aujourd'hui sur l'eau à West Ham, il faut se rappeler des conditions de sa venue en Angleterre en juin dernier. Le club londonien était le seul véritablement sur les rangs pour le recruter. Au départ, le joueur comptait se servir de la proposition pour négocier un salaire à la hausse à Marseille. Mais Labrune, qui voulait passer serein devant la DNCG, le prend au mot et l'invite à rejoindre Londres. Désormais, le Réunionnais n'a plus les mêmes soucis de négociations. Après quelques mois seulement, les dirigeants des Hammers ont décidé de l'augmenter considérablement pour qu'il ne fasse pas trop vite le forcing pour rejoindre les plus grosses écuries, qui commencent évidemment à le regarder avec appétit. Bilic, son entraîneur, n'a aucune gêne pour dire publiquement qu'il est le meilleur joueur de son équipe et de loin. Dans l'histoire, le président de l'OM passe pour un joli dindon mais il y a peut-être pire que lui. Car Labrune a fait une plus-value de près de sept…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant