Jusqu'où ira la colère marocaine ?

le
1
Jusqu'où ira la colère marocaine ?
Jusqu'où ira la colère marocaine ?

Ils ont séché les cours pour venir manifester. Des centaines de collégiens et lycéens ont rejoint hier le mouvement de protestation à Al Hoceïma. La colère ne retombe pas dans cette ville du nord du Maroc où un vendeur de poissons, Mouhcine Fikri, est mort vendredi soir dans des conditions tragiques : l'homme, âgé d'une trentaine d'années, voulait récupérer sa marchandise confisquée par les autorités et qu'un camion poubelle allait détruire. Quand le mécanisme de broyage s'est mis en route, il n'a pas pu sortir de la benne.

 

Les photos de la scène ont circulé sur Internet et la colère s'est exprimée sur les réseaux sociaux avant de gagner la rue. De nombreux Marocains accusent les autorités d'être responsables de la mort de Mouhcine Fikri. Mais au-delà, les slogans montrent effectivement une contestation plus globale contre l'injustice, l'humiliation, le mépris, l'abus de pouvoir... C'est tout un système qui est dénoncé.

 

Le roi Mohammed VI reste très populaire

 

Les autorités suivent la situation de très près, d'autant que la région berbère du Rif, dans le nord du pays, est connue pour être frondeuse. A une semaine de l'ouverture à Marrakech de la conférence internationale sur le climat, la COP22, le pouvoir veut éviter que la contestation se propage. Dès ce week-end, le roi Mohammed VI, en tournée en Afrique de l'Est, a envoyé sur place deux ministres pour présenter ses condoléances à la famille et demander une enquête « minutieuse et approfondie ».

 

Hier, son ministre de l'Intérieur a annoncé des conclusions rapides, dans les prochains jours. « L'Etat ne peut pas être considéré comme directement responsable de ce décès, mais l'Etat a la responsabilité d'établir les fautes et de les sanctionner », a déclaré Mohamed Hassad.

 

Cette affaire en rappelle une autre : en Tunisie, en 2010, l'immolation d'un vendeur ambulant dont la marchandise avait été confisquée par ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin il y a un mois

    La même chose en France et tout une ville est mise à feu et à sang. Ceci dit c'est une horreur ce qui arrive.