Jusqu'à 1000 départs chez France Télévisions

le
0
Le plan de départs volontaires mis en place dans le groupe audiovisuel public pourrait rapporter à terme plus de 70 millions d'euros.

Les négociations patinent et il y a peu de chances qu'elles aboutissent. Après un an de négociation entre les représentants syndicaux de France Télévisions et l'état-major du groupe audiovisuel public présidé par Rémy Pflimlin, l'accord collectif permettant l'établissement d'une entreprise unique France Télévisions a peu de chance d'aboutir. Vendredi matin, c'est donc le texte préparé par la direction qui aurait le plus de chance d'entrer en vigueur de manière unilatérale. Au grand regret des dirigeants du groupe audiovisuel qui auraient préféré une solution négociée.

La CGT s'étant toujours montrée hostile à un accord négocié par petits bouts, il fallait trouver un accord avec la CFDT. Las. Cette dernière, qui représente 30% des salariés de France Télévisions, est sur le reculoir et a peu de chance de se laisser convaincr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant