Jurés populaires : «Cela suppose une intendance considérable»

le
0
INTERVIEW - Laurent de Caunes est avocat au barreau de Toulouse. Selon ce pénaliste réputé, l'introduction de citoyens dans les juridictions poserait de nombreux problèmes.

LE FIGARO. -Selon vous, est-il opportun de faire entrer des jurés dans les tribunaux correctionnels?

Laurent DE CAUNES. -Ce projet me paraît surtout difficilement réalisable sur un plan pratique: sa mise en place supposerait une intendance considérable. Je note qu'il y a peu, on envisageait de supprimer les jurés d'assises en première instance, parce qu'ils coûtaient trop cher... Les chambres correctionnelles fonctionnent en permanence, il y a les comparutions immédiates: on juge des sujets graves et des sujets techniques.

Mais le président de la République note que les verdicts d'assises sont moins contestés que les jugements correctionnels...

Je ne suis pas d'accord avec lui sur ce point. Les arrêts criminels sont régulièrement l'objet de controverses publiques, bien qu'ils soient rendus avec la participation de jurés. C'est d'ailleurs en partie pour cela qu'une procédure d'appel a été créée.

En matière d'application des peines, l'«½il» et le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant