Juppé veut pousser la paix au Proche-Orient

le
0
Le chef de la diplomatie française invite Israéliens et Palestiniens à négocier prochainement à Paris.

Alain Juppé ne se «décourage pas». Le ministre français des Affaires étrangères, en visite jeudi en Israël et dans les Territoires palestiniens, veut croire qu'il est encore possible de relancer le dialogue israélo-palestinien et qu'il «n'y a rien à perdre et peut-être un peu à gagner» à essayer de ranimer des négociations suspendues depuis plus de deux ans. Les raisons de découragement ne manquent pourtant pas.

Alain Juppé était ministre des Affaires étrangères au moment des accords d'Oslo en 1993, lorsque l'espoir d'une paix possible entre Israël et les Palestiniens prenait corps. De nouveau chef de la diplomatie, il est de retour dix-huit ans après dans cette région du monde où la réconciliation semble toujours hors d'atteinte. L'intifada, le mur de sécurité, le siège de Gaza ont mis en pièces les avancées d'Oslo. Entre l'intransigeance des Israéliens et les atermoiements des Palestiniens, rien n'a jamais semblé aussi peu favorable à une reprise des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant