Juppé : «Soyons optimistes pour 2012»

le
0
INTERVIEW - Le ministre de la Défense estime que le paysage de la prochaine présidentielle «n'est pas encore campé».

LE FIGARO. - Vous êtes revenu au gouvernement il y a trois mois. Vous qui avez été premier ministre, diriez-vous que le fonctionnement du couple exécutif a changé ?

Alain JUPPÉ. - Je ne ressens pas de bouleversement institutionnel. Le président et le premier ministre ont trouvé un régime de croisière. Nicolas Sarkozy est un président très actif. François Fillon a son espace et il joue son rôle vis-à-vis du Parlement. C'est entre l'exécutif et le législatif que les équilibres ont été bouleversés avec la révision constitutionnelle de 2008, qui constitue une vraie révolution. Organiser le débat parlementaire autour d'un texte amendé en commission est un véritable changement. J'en suis un peu surpris moi qui ai la culture du parlementarisme rationalisé.

Que pensez-vous du style de la présidence Sarkozy ?

Chacun a son style, avec ses forces et ses faiblesses. On m'a suffisamment dit que je devais changer. Au sujet de Nicolas Sarkozy, il y a peut-être eu d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant