Juppé remporte le Grand prix de l'Humour politique 2014

le
6
Juppé remporte le Grand prix de l'Humour politique 2014
Juppé remporte le Grand prix de l'Humour politique 2014

«En politique, on n'est jamais fini. Regardez-moi!» C'est pour cette petite sortie dans «Libération», le 18 novembre 2013, qu'Alain Juppé a remporté ce lundi le Grand prix 2014 du «Press Club, Humour et Politique». Une allusion directe aux déboires judiciaires connus au début des années 2000 par l'ancien Premier ministre, qui vise désormais la  présidentielle de 2017. 

Alain Juppé est revenu cette année sur le devant de la scène politique en pleine crise de l'UMP, réussissant à apparaître comme le sage dont le parti avait besoin dans cette période de trouble. Actuellement, il co-dirige l'UMP et se retrouve souvent en tête des sondages sur les personnalités préférées des Français.

Le jury a également délivré deux prix spéciaux. Le premier au président du Nouveau Centre, Hervé Morin, pour sa phrase : «Au centre, on n'est pas chargé d'être la roue de secours du Titanic» et le second à l'ancien ministre, à l'époque du Redressement productif, Arnaud Montebourg, pour son «Je crois à un retour de Nicolas Sarkozy... mais menotté». 

Autres prix décernés: celui de l'encouragement au ministre des Finances Michel Sapin («Quand on ne va pas assez loin, c'est déjà qu'on va quelque part»), celui des internautes à Roland Dumas, ex-ministre des Affaires étrangères («Les affaires au cul, ça se soigne comme les hémorroïdes») et celui de la presse hebdomadaire régionale à l'ancienne ministre UMP Nadine Morano («On a une recrudescence de violence... Par exemple, le vol des portables à l'arraché. Ça n'existait pas avant que les portables existent»).

«Prix-Nocchio» : Thévenoud digne successeur de Cahuzac

Une Mention spéciale a été décernée au président François Hollande, au plus bas dans les sondages, pour sa phrase: «Quand ça va bien, on devrait se rappeler que ça ne va pas durer. Et quand ça va mal, on peut penser que cela pourrait aller plus mal ou que ça ne va pas durer.»

Le jury ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin le lundi 29 sept 2014 à 18:27

    Aucun scrupule, aucune fierté, même pas honte de leur passé, mais comment font-ils pour avoir autant d'aplomb, après avoir fraudé,été condamné et réapparaitre en public comme si de rien n'était????

  • frk987 le lundi 29 sept 2014 à 17:31

    L'immuable bêtisier des politicards, de quoi faire un bouquin plus épais de le petit Larousse. Les grognasses de l'UMP sont hors catégorie, dignes de l'oi.e du Poitou.

  • ppetitj le lundi 29 sept 2014 à 17:15

    Après 1 an au vert au Quebec (comme les délinquants) il est revenu frais et dispo car les français ont la mémoire courte...

  • M6437502 le lundi 29 sept 2014 à 16:46

    Sacré Juppé! Il me semblait bien qu'il lui manquait quelque chose. Et il est sans doute un peu tard pour le terminer.

  • bigot8 le lundi 29 sept 2014 à 16:27

    on en est la .....cela prouve bien qu il n y a pas un politicien sérieux tous profiteurs pour un statut

  • mipolod le lundi 29 sept 2014 à 16:25

    Les journaleux s'amusent avec pas grand chose. Moi, ça ne me fait pas rire mais ça m'inquiète !