Juppé reconnaît que les essais nucléaires en Polynésie n'ont pas été «propres»

le , mis à jour à 08:45
5

Alain Juppé a reconnu devant les associations anti-nucléaires, mercredi à Papeete, que les expérimentations atomiques menées entre 1966 et 1996 en Polynésie française avaient eu un «impact» environnemental et sanitaire, même si l'Etat a affirmé le contraire pendant plusieurs décennies. 

 

«Il faut reconnaître que l'affirmation répétée pendant des années et des années selon laquelle les essais nucléaires ici étaient des essais propres était fausse», a-t-il déclaré après cette rencontre avec une quarantaine de vétérans du Centre d'Expérimentations du Pacifique. 

 

«Ces essais ont eu ont un impact et ont toujours un impact sur l'environnement qui est préoccupant ; ils ont eu aussi un effet sur la santé des populations», a poursuivi l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac, qui avait repris une série d'expérimentations nucléaires à Moruroa en 1995, suscitant des émeutes à Papeete. Il dit cependant «assumer» la décision prise à cette époque.

 

Lors de son déplacement à Papeete en février, François Hollande avait aussi reconnu les «impacts» sanitaires et environnementaux des essais, mais il n'avait pas rencontré les associations de vétérans. Elles demandent la modification de la loi Morin, qui n'a permis d'indemniser qu'une poignée d'anciens travailleurs de Moruroa et Fangataufa, les deux atolls sur lesquels ont été réalisés les essais en Polynésie.

 

VIDEO. Polynésie : Hollande reconnaît «l’impact» des essais nucléaires, insuffisant pour les associations

 

Elles souhaitent en particulier supprimer la notion de «risque négligeable» contenue dans la loi. «Cette règle du risque négligeable n'est pas aujourd'hui une bonne chose et donne lieu à la fois à des retards d'indemnisation, à des contentieux qui ne sont plus supportables», a déclaré Alain Juppé, à l'issue de leur rencontre.

 

Le président de la principale association de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 4 mois

    Si Bordeaux est une ville sale c'est que les habitants le sont. M. de la Palice n'eût pas mieux dit.

  • frk987 il y a 4 mois

    Sur le fond, il a raison ,mais est-ce vraiment le moment d'évoquer des affaires qu'un électeur sur deux n'a pas connu, tellement elles sont vieilles. C'est là où j'enfonce à nouveau le clou, c'est un vieillard qui par définition est incapable de se projeter dans l'avenir. Et c'est lui le favori des sondages MDR, il va nous renégocier les accords d'Evian car ça il a connu et ce serait vraiment utile !!!!

  • aerosp il y a 4 mois

    Il pourrait également s'occuper de la propreté de Bordeaux

  • M3121282 il y a 4 mois

    on parle beaucoup des attentats en ce moment...... mais l'impact de ces essais nucléaires sur l'environnement et les populations est sans doute plus importants, si l'on regarde les choses au delà de l'émotionnel , et pourtant cela ne fait pas la une des médias, partialité ?

  • frk987 il y a 4 mois

    Ce que j'aime avec les vieillards c'est qu'ils vous ressortent de derrière les fagots des histoires de plus de 20 ans d'âge.