Juppé provoque une "rupture" entre Lassalle et Bayrou

le
0
Les deux anciens complice du MoDem, Jean Lassalle et François Bayrou.
Les deux anciens complice du MoDem, Jean Lassalle et François Bayrou.

Après avoir entonné l'hymne occitan et béarnais dans l'hémicycle pour combattre la disparition des services publics de proximité, entamé une grève de la faim en 2006 pour protester contre la délocalisation d'une usine hors de sa commune, et un tour de France à pied en 2013 pour recueillir les doléances de ses concitoyens, Jean Lassalle tente un nouveau coup : une candidature à la présidentielle de 2017. Si sa démarche permet de mettre ses combats au coeur de la campagne, elle constitue également une rupture avec son « frère », son « complice », François Bayrou.

Juppé n'a pas « l'étoffe d'un chef d'État »

En cause, notamment, le ralliement du président du MoDem au Républicain Alain Juppé. « François Bayrou est bloqué jusqu'au mois de novembre ou décembre par le soutien qu'il apporte à Alain Juppé ? dont je pense d'ailleurs qu'il ne sera pas retenu... Et pendant ce temps, on ne fait rien », explique le député MoDem des Pyrénées-Atlantiques dans un entretien à France Bleu. Il le dit fort, et haut (Lassalle mesure 1,90 m) : Juppé n'a pas « l'étoffe d'un chef d'État » et finira « comme Raymond Barre ou Édouard Balladur ».

Dans les colonnes de Marianne

, il explique, en outre, que si sa démarche est de nature à « agacer » Bayrou, qui « ne doit pas forcément tout comprendre », lui n'a pas compris non plus pourquoi il a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant