Juppé : «Nous sommes plus que troublés» par l'affaire Bygmalion

le
16
Juppé : «Nous sommes plus que troublés» par l'affaire Bygmalion
Juppé : «Nous sommes plus que troublés» par l'affaire Bygmalion

«Souffrance» et «colère». Voilà les deux sentiments qui prédominent au sein d'une UMP condamnée à vivre au rythme des rebondissements de l'affaire Bygmalion, à en croire Alain Juppé, qui s'est rendu mercredi soir dans le Val-d'Oise pour rassurer des adhérents déboussolés par la situation.

L'ancien Premier ministre, membre du triumvirat qui a pris la tête du parti après l'éviction de Jean-François Copé, l'assure : «Nous sommes plus que troublés.» «Tous les militants de l'UMP sont troublés, tristes, devant notre parti atteint par cette succession d'affaires, et même en colère, c'est la raison pour laquelle il faut tourner la page», insiste-t-il.

Une «colère bien compréhensible» aux yeux d'Alain Juppé, «puisque les fonds auraient servi à autre chose que de financer le fonctionnement de l'UMP». Pour mémoire, le militants avaient été incités, l'été dernier, à mettre la main à la poche à la suite de l'annulation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy.

VIDEO. Un militant UMP déchire sa carte d'adhérent

Le maire de la cité girondine s'exprimait face au club de la presse de Bordeaux alors que ce jeudi matin encore, Jérôme Lavrilleux confirme à «Libération» qu'un système de fausses factures destiné à faire prendre en charge indûment par l'UMP des meetings de la campagne de Nicolas Sarkozy a eu cours lors de la campagne présidentielle de 2012. 

Selon lui, toute la garde rapprochée de l'ancien président était au courant. «Ils peuvent toujours faire les ravis de la crèche et répéter qu'ils ne savaient pas, ne voulaient pas, mais devant les policiers ils auront plus de mal», assure Lavrilleux dans les colonnes du quotidien. 

Bertrand juge «nécessaire» que Sarkozy «s'exprime»

La veille, l'affaire s'était enrichie d'un nouvel épisode, l'ex-directeur de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, Guillaume Lambert, proclamant son innocence dans un courrier au procureur de Paris. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nebraska le jeudi 19 juin 2014 à 17:51

    et que comme par hasard ils se découvriraient 1 ou 2 compte bancaires bien approvisionnés. Dixit les chefs d'état d'Afrique qui ont des centaines de millions d'€ ou de $ dans des banques hors de leurs pays et que l'on ne découvre que lorsqu'ils sont chassés du pouvoir. Qu'en serait-il des nôtres ???

  • nebraska le jeudi 19 juin 2014 à 17:49

    Comme par hasard tous les chefs d'état étrangers ont des comptes à l'étrangers, ministres etc etc (russie, syrie, et touti quanti). Mais chez nous ils sont aussi pure que l'agneau qui vient de naitre ???? Il faut vraiment être K.on pour croire cela. Si jamais nous venions à faire une "révolution " en France, je vous fiche mon billet que la majorité de nos politiceins seraient en mesure de refaire leur vie dans un autre pays et que comme par hasard ils se découvriraient 1 ou 2 compte bancaires bi

  • nebraska le jeudi 19 juin 2014 à 17:47

    Comme dit plus bas, c'est chacun leur tour, c'est d'ailleurs pour cela que la gauche ne la ramène pas trop car leurs bo.ulets sont aussi lourd qu'à droite. En attendant, en tant qu'électeurs, on compte les points en "rigolant" mais il ne faudrait pas perdre de vue que c'est notre argent qui se fait la male et on ne sait même pas ou.

  • M601364 le jeudi 19 juin 2014 à 17:30

    Je ne savais pas !!!!!!!!!!!!!!!!

  • M4960905 le jeudi 19 juin 2014 à 17:20

    Troublé ,mais pas scandalisé, pépère

  • g.marti4 le jeudi 19 juin 2014 à 17:13

    A relire : "les animaux malades de la peste" (Lafontaine)

  • g.marti4 le jeudi 19 juin 2014 à 17:11

    Définition du politique : petit vers à la mémoire de petit pois en ce qui les concerne, mémoire d'éléphant pour déglinguer les autres.

  • M2496916 le jeudi 19 juin 2014 à 16:56

    Juppé l'innocent aux mains sales, troublé et en colère, non mais il vous prends vraiment pour des c.ons.

  • mipolod le jeudi 19 juin 2014 à 16:51

    Ce que les politiques interprètent comme un trouble, moi j'appelle ça une escro.querie !

  • patr.fav le jeudi 19 juin 2014 à 16:45

    tous une bande d'es.crocs !!!!!!!