Juppé met en garde contre le "populisme" après Trump

le
98
JUPPÉ CONTRE LE "POPULISME" APRÈS TRUMP
JUPPÉ CONTRE LE "POPULISME" APRÈS TRUMP

PARIS (Reuters) - Alain Juppé, favori pour l'investiture présidentielle à droite, a mis en garde mercredi contre la tentation de "l'extrémisme" et du "populisme" en France, après l'élection aux Etats-Unis de Donald Trump, et appelé au rassemblement "pour faire barrage au Front national".

L'ancien chef de la diplomatie française a invité par ailleurs dans un communiqué le président-élu, appelé à prendre ses fonctions le 20 janvier prochain, à favoriser "une démocratie américaine apaisée" et à définir "les axes de son dialogue avec la France et l'Europe".

"Les Etats-Unis sont pour nous un partenaire, un allié, un ami, et c'est dans cette disposition d'esprit que je serai si j'accède à la présidence de la République", a dit le maire de Bordeaux à des journalistes.

"Il faut voir maintenant ce que sera la politique de M. Trump, il a fait des déclarations diverses et variées, quelle sera l'orientation générale, quelle sera surtout sa vision de la relation avec l'Europe et la France, qu'il a l'air d'assez mal connaître", a-t-il souligné.

"Ça nous oblige nous à nous organiser, parce que l'Amérique va défendre ses intérêts, il faut que nous défendions les nôtres, ceux de la France et ceux de l'Europe, donc d'une certaine manière la balle est dans notre camp", a estimé Alain Juppé.

"LE POPULISME, C'EST MENTIR AU PEUPLE"

Le favori actuel des sondages pour l'élection présidentielle française de 2017 considère que la France doit aussi tirer des leçons du scrutin américain à l'échelle de sa situation politique intérieure.

"Je ne veux pas que la France s'engage dans la voie de l'extrémisme et de la démagogie. Je ne veux pas que l'avenir ce soit le Front national et tous ceux qui sont à la remorque de ses idées", a-t-il affirmé, dans une allusion implicite à son principal rival pour la primaire, Nicolas Sarkozy.

"C'est pourquoi plus que jamais je veux rassembler toux ceux qui se font une certaine idée de la France et de la République, tous ceux qui sont décidés à rassembler un large mouvement pour faire barrage au Front national. Ça me donne encore plus d'énergie pour la préparation du premier tour de la primaire", a-t-il déclaré.

Le premier tour de la primaire se déroule le 20 novembre prochain.

"La réponse n'est pas dans le populisme, le populisme, c'est mentir au peuple, c'est lui faire prendre des vessies pour des lanternes. La vérité, c'est que nous allons avoir besoin de réformes exigeantes auxquelles il faut se préparer", a insisté Alain Juppé.

"Je ne veux pas que petit à petit deux France se séparent, une France entreprenante, conquérante, ouverte sur le monde, confiante dans l'avenir, qui existe, qui est forte, et puis une France qui se sent délaissée, la France de certains territoires, de la ruralité en particulier, qui se sent décrocher, la France des jeunes qui sont à 24% d'entre eux au chômage aujourd'hui", a ajouté le maire de Bordeaux.

(Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • manu331 il y a 4 mois

    Je vois que le doucine est aller se plaindre mais comme d'habitude, certains continuent d'insulter sans aucun soucis et leur message reste :-))

  • doussine il y a 4 mois

    Manu331 j'hesite , vous avez soit moins 15 ans ou plus de 85 ...

  • doussine il y a 4 mois

    Manu31 les gens comme vous me rendent affreusement pessimiste sur la nature humaine. J'en viens même à souhaiter notre propre extinction. C'est dire mon profond degout à l'endroit de votre personne :-)

  • pepitobo il y a 4 mois

    encore un qui a du mal a supporter le libre choix du peuple et prefere s'abriter derriere le terme de populisme pour mieux le controler...ce qui est certain c'est qu'il n'a rien compris a ce qui vient d'arriver et reste le plus navrant exemple de ce personnel politique d'un autre age convaincu que le "politiquement correct" et la "pensée unique" pouvent tenir lieu de programme politique ....cet entetement est helas fréquent chez les personnes agées!

  • doussine il y a 4 mois

    Bonjour Cher Jpam, nous verrons bien ce que trump pourra faire. Il va etre confronté a ses contradictions (politique d'investissement dans les infrastructure vs baisse des impots par exemple). Il va donc creer de nouvelles desillusions chez les neu neux qui ont vote pour lui. Comme je le dis depuis bien avant cette f ou tue election , the war is coming. Les hommes n'apprennent rien de leurs erreurs. Ainsi vont les cycles de l'histoire.

  • aiki41 il y a 4 mois

    Le pouvoir n'appartient pas aux énarques ni aux politiques de fait, le pouvoir appartient aux peuples qui décident de leur déléguer pour un temps limité. Il est temps au peuple de reprendre à ces incapables ce qu'il leur a délégué et de construire lui même la société qu'il souhaite. Cela se fera par le vote ou par la rue.

  • jpam il y a 4 mois

    Bonjour cher doussine. A lire vos commentaires sur ce sujet, j'ai l'impression que c'est vous qui vous égarez et qui ne semblez pas bien saisir les aspirations des peuples, conséquences des réalités de notre monde. Ainsi va la vie, il y a ceux qui vivent déconnectés ou/et dans le déni des réalités, et il y a ceux qui tentent de comprendre et d'analyser objectivement des situations données. Feriez-vous partie de la première catégorie ?

  • posthit il y a 4 mois

    la " Hillary " de nos présidentielles !

  • jpam il y a 4 mois

    Juppé est un des naufrageurs de la France. Aux affaires depuis 40 ans il est un des grands responsables de la situation actuelle. Il devrait avoir honte du bilan catastrophique que les "élites" qui se sont partagés le pouvoir depuis 40 ans présentent aux Français.

  • frk987 il y a 4 mois

    Ali Juppé le roi de la réforme en 95.......mais c'était de la faute à Chirac qu'il sous-entend !!!! MDR, avec son compère Bayrou, on va finir par regretter la nullité absolue de FH.