Juppé gagne du terrain face à Sarkozy

le
0
Juppé gagne du terrain face à Sarkozy
Juppé gagne du terrain face à Sarkozy

Jeudi soir, Alain Juppé est apparu particulièrement en forme. L'ancien Premier ministre assistait à une réunion organisée par Côté Juppé, une association bordelaise de soutien à son action. Il est comme « dopé », confie le président de cette petite structure, Bernard Dupouy.

Il faut dire qu'Alain Juppé a des raisons de se réjouir. Quasiment au même moment, un sondage LH2 pour « le Nouvel Observateur » le donne pour la première fois en tête des intentions de vote de l'ensemble des participants potentiels à la primaire UMP (en cas de primaire ouverte) pour 2017. Avec 47 % (+ 15 points par rapport à juillet), il surclasse son grand rival, Nicolas Sarkozy (35 %, en baisse de 3 points). « Il l'a pris comme une bonne nouvelle, mais avec mesure. Il connaît la valeur de ce type d'appréciation », confie Bernard Dupouy, qui était avec Juppé lorsqu'il a pris connaissance de ce sondage.

C'est qu'Alain Juppé colle à l'air du temps, à un moment « où il y a peut-être besoin de retrouver une sérénité gouvernante », analyse le politologue Roland Cayrol. L'entourage du principal intéressé se montre toutefois prudent : « L'état de l'opinion va évoluer durant ces deux années. Et on ne sait pas comment. » Pour Benoist Apparu, député UMP de la Marne, fidèle de Juppé : « La rentrée se passe bien, mais c'est un chemin très long. » D'autant plus que le maire de Bordeaux part avec un handicap : il est largement devancé (51 % à Nicolas Sarkozy, contre 37 % pour lui) lorsque les seuls sympathisants UMP sont interrogés. Selon LH2, il progresse de 8 points, par rapport à juillet, auprès de cette catégorie de sondés. « La popularité de Nicolas Sarkozy s'arrête aux frontières de l'UMP, commente Roland Cayrol. Alain Juppé est moins aimé des sympathisants, mais pour les centristes et la droite modérée, il est celui qu'il faut. »

Un atout dont le maire de Bordeaux entend bien profiter. Dans l'entourage ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant