Juppé-Fillon : "programme contre programme"

le
2
Les éditorialistes se louent que les deux candidats aient été pédagogues. C'est sans doute bon pour la drolte qui pourra s'unir dès lundi. C'est sans doute plus difficile pour Juppé.
Les éditorialistes se louent que les deux candidats aient été pédagogues. C'est sans doute bon pour la drolte qui pourra s'unir dès lundi. C'est sans doute plus difficile pour Juppé.

« Après les escarmouches, les fleurets mouchetés. » À l'instar du rédacteur en chef du service politique du Point, la presse de vendredi salue la bonne tenue du débat d'entre-deux-tours de la primaire de droite au cours duquel François Fillon et Alain Juppé se sont affrontés « à la loyale ».

LIRE aussi Primaire de la droite : Fillon et Juppé dans un débat cordial

« Après une semaine de violentes polémiques, où l'on a cru un moment qu'ils n'appartenaient plus au même camp, le débat entre François Fillon et Alain Juppé aura permis d'apaiser les tensions », commente un brin soulagé Paul-Henri du Limbert dans Le Figaro. Les électeurs de droite s'en féliciteront, eux qui ne détestent rien tant que les divisions bruyantes et les combats de chefs. » Un apaisement qui n'empêche pas les candidats d'avoir fait valoir leurs différences. « Pour François Fillon, ce qui se joue dimanche prochain, n'est ni plus ni moins qu'une » bataille idéologique « dont l'enjeu consiste, pour la droite française, à redevenir ce qu'elle n'est plus depuis longtemps ».

« Griffes rentrées »

Même analyse dans Le Parisien/Aujourd'hui en France, qui titre « François Fillon et Alain Juppé ont privilégié le fond... avec de petites tensions ». « Après les escarmouches, les fleurets mouchetés », résume Yann...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Par contre j'ai l'impression qu'Alain Juppé n'est pas en bonne forme physique, visiblement rétention d'eau...mais c'est lié à l'âge.

  • frk987 il y a 7 mois

    La seule différence entre eux c'est l'âge, le casier judiciaire, sinon on fait dans le détail infiniment petit. Ils réduiront au max les fonctionnaires, bonne chose, ils relanceront l'économie autre bonne chose. Retour à une durée "normale" de travail, réduction des congés (c'est inévitable) Le reste (suivez ma pensée).....c'est trop tard et si l'on vous dit l'inverse ce sont des menteurs.