Juppé et Fillon continuent à s'opposer sur l'avortement

le
10
L'OPPOSITION JUPPÉ-FILLON SUR L'IVG CONTINUE
L'OPPOSITION JUPPÉ-FILLON SUR L'IVG CONTINUE

PARIS (Reuters) - Alain Juppé et François Fillon ont continué mercredi à ferrailler à distance sur le thème de l'avortement au lendemain d'une poussée de fièvre dans la campagne entre les deux hommes pour le deuxième tour de la primaire de la droite.

Mardi, le maire de Bordeaux a ouvert le débat en appelant à son adversaire, qu'il dépeint comme le représentant d'une droite traditionnaliste, à "clarifier" sa position sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG).

"Alain Juppé, quand il se livre à cette attaque, se livre à une attaque basse", a déclaré François Fillon sur Europe 1.

"Il ne faut pas qu'il fasse croire aux Français qu'il veut des clarifications. S'il le dit, c'est évidemment pour essayer de faire planer un doute et je trouve que c'est inqualifiable", a poursuivi l'ex-Premier ministre, qui accepte l'étiquette de catholique, mais refuse celles de "tradi" et de "réac".

"Je ne pense pas que l'avortement soit un problème bas, c'est un problème grave", a rétorqué Alain Juppé sur RTL.

"Il est normal que, dans ce débat, on clarifie les positions sur un certain nombre de sujets", a-t-il ajouté, tout en estimant que le débat était "clos".

François Fillon, qui s'est porté dimanche en tête du premier tour avec 44,1% des voix et aborde le second en position de force, se dit personnellement hostile au principe de l'IVG mais promet de ne pas revenir sur la législation en vigueur.

"Je considère que c'est un droit fondamental. Pas lui, mais il ne reviendra pas dessus, dont acte", a déclaré le maire de Bordeaux.

Alain Juppé a par ailleurs affirmé qu'il ne cesserait pas de demander à son rival des éclaircissements sur des points de son programme.

Le débat télévisé entre les deux hommes aura lieu jeudi.

(Simon Carraud, édité par Myriam Rivet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a une semaine

    Alain Juppé partage avec la gauche ce qui domine la politique de gauche depuis de nombreuses années: la soumission aux dictats des minorités...

  • CHANOMAR il y a une semaine

    pas Franc et aucun charisme le Juppé

  • janaliz il y a une semaine

    Pas de lâcher le médiocre, d'allégoriser ! Corneille m'a soudain inspiré... Ce qui est certain c'est que le vôtre ne risque pas de lâcher... Il est aux abonnés absents depuis si longtemps...

  • dotcom1 il y a une semaine

    Juppé n'a jamais été capable de prendre une décision, même celle de se retirer du 2e tour.

  • pcostepl il y a une semaine

    juppe pitoyable !!! le grade!!! de president s'eloigne ,il panique !!!! bon debarras à la retraite!!! il avait promis qu il resterait maire de bordeaux !!!les promesses s'envolent !!!à vous de juger !

  • jean-648 il y a une semaine

    Ah il y a le cerveau de janaliz qui vient de lâcher....

  • M6749774 il y a une semaine

    On voit bien par ces basses attaques que Juppé cherche un avantage personnel, sa carrière, même si cela peut affaiblir le future président de la France. C'est innommable !

  • bernm il y a une semaine

    Ca sent la panique chez Juppe qui ne sait comment attaquer Fillon et inverser la dynamique.Peut-etre devrait il appeler la gauche a voter pour lui a la primaire...

  • M7166371 il y a une semaine

    s'il en est à ce niveau là , c'est qu'il n'a vraiment rien à proposer aux français

  • janaliz il y a une semaine

    Pitoyable vieillard ! De ton impudence le peuple aura sa récompense...