Juppé dénonce « un accès de russophilie aigüe» à l'UMP

le , mis à jour à 23:01
10
Juppé dénonce « un accès de russophilie aigüe» à l'UMP
Juppé dénonce « un accès de russophilie aigüe» à l'UMP

«En ce moment, à l'UMP, il y a un accès de russophilie aiguë». La phrase a été lâchée ce mardi par Alain Juppé, ancien Premier ministre et candidat à la primaire de son camp pour la présidentielle de 2017, devant les étudiants de l'Ecole normale supérieure (ENS) de la rue d'Ulm à Paris.

«Pour certains, cela consiste à renouer avec le gaullisme, plus ou moins adapté au XXIe siècle», a affirmé Alain Juppé, ajoutant que pour sa part, il essayait de «rester lucide sur les rapports de force». «La Russie est un grand pays» mais, «à un certain moment, il ne faut pas hésiter à dire à Poutine : "stop". On n'annexe pas ses voisins», a-t-il tempêté. Mais «on peut se parler franchement, on ne va pas reconquérir la Crimée», a-t-il concédé.

L'ancien chef de gouvernement et ancien chef de la diplomatie a par ailleurs «invité la Russie à s'engager plus franchement dans la recherche d'une solution politique pour la Syrie». «Notre objectif est commun, alors pourquoi tarder encore ? Le blocage actuel du Conseil de sécurité des Nations Unies (ndlr: en raison du veto de Moscou) est destructeur pour tous», a-t-il affirmé. Si «la résolution du Conseil de sécurité nous a permis d'intervenir en Libye» en 2011, aujourd'hui, «c'est impossible de le faire en Syrie» puisque Moscou «prend fait et cause pour Bachar al-Assad», a encore affirmé Alain Juppé.

«Je ne suis pas du tout russophobe», a-t-il tenu à préciser.

Une intervention perturbée par des étudiants PG et NPA

Le début du discours du maire de Bordeaux, lui-même ex-étudiant de la rue d'Ulm, a été perturbé par une petite dizaine d'étudiants de l'ENS, membres du Parti de gauche (PG) et du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), qui tambourinaient de l'extérieur sur une porte. Alain Juppé, qui n'était «pas le bienvenu» à l'ENS, selon un tract de ces étudiants, avait dû changer d'amphithéâtre pour prononcer son allocution, suivie ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paullan4 le lundi 27 avr 2015 à 16:54

    On dirait que Juppé cherche l'adoubement des nord-americains pour avoir une chance de battre Sarkozy dans les primaires de l'UMP.

  • jbellet le mercredi 22 avr 2015 à 14:28

    une fois de plus la gauche et l'extreme gauche font preuve de leur ouverture et de leur profond de la démocratie

  • charleco le mercredi 22 avr 2015 à 13:51

    Les USA ne sont pas nos alliés, ils ne défendent que leurs propres intérêts et n'en ont rien à faire des autres. L'Europe est leur terrain de jeu face à la Russie, laquelle n'a jamais été un adversaire pour l'Europe.Les USA bernent tout le monde et fomentent des troubles partout dans le monde pour assurer leur domination. Ce sont des prédateurs. En punissant Poutine, la France et l'Europe se trompent d'adversaire.

  • charleco le mercredi 22 avr 2015 à 09:16

    Je ne comprend pas la position de Juppé. Veut-il se démarquer? J'espère qu'il ne va pas choisir les US contre la Russie. En se rapprochant des US, il se rapproche de Sarko, c'est bien énigmatique!

  • charleco le mercredi 22 avr 2015 à 09:14

    Poutine ne fait que réagir à l'impérialisme US. Tout ce qu'il demande, c'est une Europe sans les forces de l'OTAN à ses frontières. L'Europe doit se libérer de l'OTAN. Les USA n'en ont rien à faire de l'Europe, pour eux, elle n'existe pas politiquement. Le pire, c'est que c'est vrai. Et c'est la cause de notre malheur.

  • M4958114 le mercredi 22 avr 2015 à 08:18

    chaud chaud l'ambiance a l'UMP dans les jours a venir !!

  • pierry5 le mercredi 22 avr 2015 à 08:03

    Poutine attend que de graves problèmes surviennent dans nos pays, ce qui ne va pas tarder, pour annexer ce qu'il reste dont il est intéressé. la partie russophone de l'Ukraine, la Bielorrussie et peut-être certains territoires asiatiques. C'est une éternelle guerre entre les deux grandes puissances de l'Ouest et de l'Est.

  • FullOil le mardi 21 avr 2015 à 22:09

    les US ont infiltré l'UE voila le problème avec poutine qui a raison de se mettre en colère et vouloir faire entrer l'Ukraine en UE le prouve.

  • M7403983 le mardi 21 avr 2015 à 21:30

    En tant qu'ancien RPR (je suis un dinosaure), que pouvons nous espérer face à la mentalité de la société gérée par nos politiques ? Ben moi, je vais vous le dire : RIEN ==> autrement dit : il faut en profiter (raisonnablement pour la santé), mais il faut en profiter !!!!!

  • charleco le mardi 21 avr 2015 à 21:20

    les Russes ont annexé la Crimée pour mieux faire front aux USA qui ont fomenté des troubles en Ukraine et qui installent des bases de l'OTAN partout en Europe. La Russie n'est pas un envahisseur, mais les USA le sont. Il serait pertinent de demander instamment aux USA de cesser leur stratégie de chaos et tout redeviendrait normal avec la Russie. US go home!