Juppé, Dati, Guaino : florilège des petites phrases assassines à l'UMP

le
3
Juppé, Dati, Guaino : florilège des petites phrases assassines à l'UMP
Juppé, Dati, Guaino : florilège des petites phrases assassines à l'UMP

Candidat à la présidence de l'UMP, Hervé Mariton veut interdire les petites phrases dans le parti. Une sacrée révolution si cette proposition était appliquée ! Car depuis un mois, les barons du parti n'ont de cesse de profiter de leurs passages devant les micros pour se dézinguer entre eux. Et depuis cinq jours, depuis que les anecdotes sur le train de vie passé à l'UMP sortent dans la presse, le rythme s'accentue.  

Sur fond d'affaire Bygmalion et dans la perspective de l'élection à la présidence de l'UMP à l'automne et les primaires en 2017, copéistes, fillonistes et sarkozystes règlent leurs comptes à coup de logorrhées assassines. Récapitulatif. 

Fidèle de Sarkozy -dont les envies de retour ne font plus guère de doute-, Rachida Dati  a employé des mots durs à l'encontre du triumvirat à la tête de l'UMP. «il n'y a jamais eu autant de divisions», au sein du parti a-t-elle déploré sur LCI le 8 juillet, pointant du doigt le mutisme de la nouvelle direction composée de Raffarin, de Fillon et de Juppé, face au gouvernement. «Vous avez remarqué ? La conférence sociale est un échec, la France est en état d'urgence et nous n'avons pas une réaction de notre fameux triumvirat qui était censé représenter, rassembler, faire de l'opposition par rapport à cette gauche qui met la France à genoux.»

Dans son viseur en particulier : François Fillon. Elle le soupçonne d'être à l'origine des fuites dans la presse sur ses factures téléphoniques réglées par l'UMP. Le 9 juillet, elle a violemment attaqué l'ancien Premier ministre dans une salve de tweets. Avec notamment celui-ci : «Ce n'est pas de ma faute si François Fillon a accepté d'être humilié pendant cinq ans par Nicolas Sarkozy.»

Ce n'est pas de ma faute, ni celle de quiconque, si @francoisfillon a accepté d'être humilié pendant 5 ans par Nicolas Sarkozy !? Rachida Dati (@datirachida) 9 Juillet 2014

Autre inconditionnelle de l'ancien ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M352653 le jeudi 10 juil 2014 à 17:41

    si Merkel était là ils seraient tous en prison!!!!!

  • JOG58 le jeudi 10 juil 2014 à 17:32

    tous plus bêtes les uns que les autres. A virer du parti si l'on veut une droite forte, efficace, capable de remettre le pays sur les rails après le désastreux passage des mafiosos du ps.

  • mlaure13 le jeudi 10 juil 2014 à 17:04

    La ma-fia UM/PS se par-tage le gâteau France… ils ont phagocyté la démocratie à leur uni-que profit, saupoudrant à droite et à gauche et pouvoir continuer à nous enc-fumer et perdurer dans la fuite en avant; et tjrs dans la gabegie de la dette publique, instaurée ne l’oublions pas, sous l’ère de Tonton 1er …Le réveil de tout à chacun va être très brutal et douloureux !... Mais la bête de Guillotin gronde et tire sur sa chaîne du fond de son corridor !...