Juppé à Tunis pour nouer un nouveau partenariat

le
0
Le ministre des Affaires étrangères a insisté sur la «confiance» que la France accorde désormais aux autorités tunisiennes.

Pour Alain Juppé, la page des malentendus entre la France et la Tunisie est désormais tournée. Le ministre des Affaires étrangères était jeudi à Tunis pour la deuxième fois depuis la chute de Ben Ali, il y a tout juste un an. Aux dirigeants issus des législatives du 23 octobre remportées par les islamistes d'Ennahda, le chef de la diplomatie française a proposé, jeudi, un «partenariat d'égal à égal, dans le respect des choix des uns et des autres». Son premier rendez-vous était pour Moncef Marzouki, l'ex-opposant, aujourd'hui chef de l'État, et qui semble un peu flotter dans son immense palais de Carthage comme dans un costume trop grand pour lui. «Nous avons une autoroute pour le développement des relations entre nos deux pays car nous avons maintenant les mêmes valeurs et aspirations», a déclaré à Alain Juppé le chef de file de la gauche nationaliste qui s'est allié aux islamistes.

Ce partenariat destiné à rétablir le courant doit comporter un dialogue

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant