Juncker se dit intéressé par la présidence de la Commission

le
0
JEAN-CLAUDE JUNCKER INTÉRESSÉ PAR LA PRÉSIDENCE DE LA COMMISSION EUROPÉENNE
JEAN-CLAUDE JUNCKER INTÉRESSÉ PAR LA PRÉSIDENCE DE LA COMMISSION EUROPÉENNE

BERLIN (Reuters) - L'ex-Premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker s'est lancé jeudi dans la course à la présidence de la Commission européenne pour prendre la succession de Jose Manuel Barroso.

Jean-Claude Juncker, qui a dirigé le Luxembourg pendant 19 ans jusqu'à sa défaite aux élections d'octobre et a également présidé la réunion des ministres des Finances de la zone euro de 2005 à 2013, a déclaré à la chaîne allemande Inforadio: "Je serais intéressé (par le poste) si les élections et d'autres choses se passent bien."

Les électeurs des 28 pays membres de l'Union européenne votent fin mai pour élire le nouveau Parlement européen. En juin, les dirigeants de l'UE désigneront le président de la Commission européenne en tenant compte du résultat des élections.

Le nouveau Parlement devra ensuite confirmer le candidat à une majorité absolue des 751 Parlementaires.

Jean-Claude Juncker, fédéraliste européen convaincu et membre du Parti populaire chrétien-social (CSV), a été approché pour être le principal candidat du Parti populaire européen (PPE), la plus importante formation conservatrice au Parlement, dans la perspective d'être nommé à la présidence de la Commission.

Les dirigeants du Parlement européen ont convenu que le principal candidat du parti qui arriverait en tête des élections devrait être nommé à la présidence de la Commission.

Mais certains dirigeants européens, notamment la chancelière Angela Merkel, ont émis des réserves concernant cette procédure, jugeant qu'elle donnerait trop de pouvoir au Parlement, ce qui n'est pas prévu dans le traité de Lisbonne.

Jose Manuel Barroso, ancien Premier ministre portugais, est à la tête de la Commission depuis 2004.

Le groupe socialiste, deuxième formation du Parlement européen, a choisi le social-démocrate allemand Martin Schulz comme candidat. Il est actuellement président du Parlement européen.

Parmi les autres candidats potentiels pour le PPE figure le français Michel Barnier, commissaire européen au Marché intérieur.

Toutefois, des sources politiques ont indiqué qu'Angela Merkel pourrait préférer un Premier ministre en exercice tel que l'Irlandais Enda Kenny, le Polonais Donald Tusk ou le Finlandais Jyrki Katainen, pour occuper la présidence de la Commission.

Le PPE désignera officiellement son candidat lors d'une convention prévue à Dublin les 6 et 7 mars.

La troisième formation politique au Parlement européen, les libéraux, tiennent leurs élections primaires entre deux candidats potentiels, le Premier ministre belge, Guy Verhofstadt, et le vice-président finlandais de la Commission, chargé des affaires économiques et monétaires, Olli Rehn.

Thomas Seythal, Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant