Juncker n'a pas menacé de démissionner pour Schulz, dit la Commission

le
1
    BRUXELLES, 21 novembre (Reuters) - Jean-Claude Juncker n'a 
pas l'intention de démissionner, a déclaré lundi un porte-parole 
de la Commission européenne interrogé sur les affirmations de 
l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. 
    Selon le Spiegel, Juncker aurait menacé d'abréger son mandat 
 si le président du Parlement européen, le social-démocrate 
allemand Martin Schulz, devait renoncer à son poste. 
    "Le président ne va pas démissionner", a déclaré le 
porte-parole lors du point de presse quotidien au siège de la 
Commission. 
    Schulz, réélu en juillet 2014 pour deux ans et demi, achève 
en janvier son deuxième mandat de trente mois à la présidence du 
Parlement européen, et Juncker comme lui militent pour qu'il 
puisse être candidat à sa propre succession. 
    Mais le Parti populaire européen (PPE, droite parlementaire 
européenne) réclame que la présidence du Parlement lui revienne, 
conformément à un compromis conclu à l'été 2014 qui avait permis 
la reconduction de Schulz. 
    Cette alternance, plaident les pro-Schulz, aurait pour effet 
de confier à la droite européenne les trois principales 
institutions de l'UE (la Commission, le Conseil européen et le 
Parlement européen). 
    Schulz est parallèlement annoncé au sein du gouvernement 
allemand où il pourrait succéder à Frank-Walter Steinmeier à la 
tête de la diplomatie. L'actuel ministre social-démocrate des 
Affaires étrangères va devenir en début d'année prochaine 
président de la République fédérale en vertu d'un accord conclu 
entre les chrétiens démocrates d'Angela Merkel et le SPD. 
  
 
 (Alastair Macdonald; Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 4 mois

    la soupe est trop bonne avec nos impots !