Juncker éloigne la perspective d'annuler la dette grecque

le
0
JEAN-CLAUDE JUNCKER DOUCHE LES ESPOIRS D'UNE ANNULATION DE LA DETTE GRECQUE
JEAN-CLAUDE JUNCKER DOUCHE LES ESPOIRS D'UNE ANNULATION DE LA DETTE GRECQUE

ATHÈNES (Reuters) - Jean-Claude Juncker, futur président de la Commission européenne, a laissé entendre lundi que l'idée de voir les pays de la zone euro effacer la dette de la Grèce n'était pas au centre de ses réflexions.

Dans le cadre de discussions à venir concernant l'endettement de la Grèce et la manière de le rendre supportable pour les finances du pays, des responsables grecs et européens ont plutôt évoqué une baisse des taux d'intérêt ou encore un rallongement des maturités plutôt qu'un effacement pur et simple.

Prié de dire si la dette de Grèce était viable sans une telle annulation, Jean-Claude Juncker, en visite à Athènes, a, dans un premier temps, déclaré qu'il ne réfléchirait pas à la question avant de prendre officiellement ses fonctions.

"Quand il s'agit de la Grèce, la question que vous évoquez ne fait pas partie de mes méditations", a-t-il ensuite dit à des journalistes.

Jean-Claude Juncker, qui prendra le 1er novembre la présidence de la Commission, s'est exprimé devant la presse après un entretien avec le Premier ministre grec Antonis Samaras.

(George Georgiopoulos, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux