Juncker déçu de l'avancée des discussions avec la Grèce

le
0

BRUXELLES (Reuters) - Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré vendredi, après une rencontre avec le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, que les progrès en vue d'un accord entre Athènes et ses créanciers étaient insuffisants et qu'il ferait des "propositions" pour surmonter les désaccords.

Tout en soulignant que tout accord dépendait de l'aval des autres gouvernements de la zone euro, il a dit : "Je ne suis pas satisfait des développements de ces dernières semaines; je ne pense pas que nous ayons avancé suffisamment."

S'adressant à la presse avec Alexis Tsipras, il a ajouté : "J'exclus totalement un échec, je ne veux pas d'un échec. J'aimerais que les Européens avancent ensemble. Ce n'est pas le moment de se diviser, c'est le moment de se rapprocher."

Face aux rumeurs de plus en plus pressantes au sein des autres Etats membres voulant que la Grèce, sous le gouvernement de la gauche radicale d'Alexis Tsipras aupou voir depuis fin janvier, risque d'être forcée de quitter la zone euro, le président de la Commission européenne a souligné que le Premier ministre grec suivait "une voie pro-européenne".

De son côté, Alexis Tsipras a souligné qu'il n'y avait pas de problème spécifiquement grec qui ne soit pas également un problème européen. Il a estimé que la zone euro devait envoyer un message de solidarité à son pays, lequel est prêt à respecter ses engagements de réformes en échange de nouveaux financements.

"La Grèce a déjà commencé à honorer ses engagements figurant dans l'accord de l'Eurogroupe du 20 février, nous jouons donc notre partition et nous nous attendons à ce que nos partenaires jouent la leur", a-t-il déclaré à la presse.

"Et je suis très optimiste (...) sur le fait que nous allons trouver une solution parce que je suis fermement convaincu que ceci est dans l'intérêt général. Je pense qu'il n'y a pas de problème grec, il y a un problème européen", a-t-il ajouté.

(Alastair Macdonald et Jan Strupczewski, Juliette Rouillon pour le service français, édité par wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux