Jumeaux forcenés de Pantin : l'un se rend, l'autre se suicide

le
0
Deux frères sexagénaires et armés se sont retranchés mercredi dans leur pavillon à Pantin et ont tiré sur la police. Un drame lié à un conflit familial.

L'histoire débute mercredi matin à l'aube, vers 6 heures. Deux jumeaux sexagénaires résidant à Pantin (Seine-Saint-Denis), Bernard et Richard Lascar, décident de se rendre chez un troisième frère, dans le XVIIe arrondissement de Paris, pour une petite explication.

Ce radiologue, selon une source proche de l'enquête, aurait eu le tort de demander l'internement d'office de Bernard. «Il souffrait de problèmes psychologiques et avait arrêté son traitement depuis un certain temps», ajoute quant à lui Gilles Aubry, contrôleur général de la police judiciaire (PJ) de Paris.

Quartier bouclé

Autorisés à détenir des armes grâce à leur pratique du tir sportif, les jumeaux, en possession, semble-t-il, d'un pistolet semi-automatique 357 Magnum, ouvrent le feu sur la porte de l'appartement de leur frère. «Apparemment, il n'a pas répondu ou bien était absent», indique Bernard Kern, le maire de Pantin.

La police, rapidement prévenue de la détonation, part sur les traces des j

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant