Julius Malema, l'enfant terrible de l'ANC en procès

le
0
Accusé de malversation, le jeune tribun accuse Jacob Zuma de chercher à le neutraliser en instrumentalisant la justice.

«Je sais qui m'a envoyé ici. C'est Jacob Zuma, l'illettré Jacob Zuma!» Julius Malema n'y est pas allé de main morte mercredi quand il s'est adressé à un bon millier de ses partisans venus l'acclamer devant le tribunal de Polokwane, au nord de Johannesburg. Inculpé de blanchiment d'argent par la justice sud-africaine, l'ancien chef de la Ligue de la jeunesse de l'ANC (Congrès national africain) va tout faire pour politiser un procès qui pourrait lui coûter sa carrière politique. Mais au-delà des guerres de factions au sein du parti au pouvoir depuis 1994, les mois à venir pourraient éclairer le contribuable sud-africain sur les tenants et aboutissants de marchés publics truqués dans la province du Limpopo (nord du pays).

Ratanang Trust, société familiale dont les actionnaires sont la grand-mère et le fils de Julius Malema, aurait «bénéficié de revenus provenant d'activités illégales». L'affaire porte sur une quinzaine de paiements effectués entre 2009 et 20

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant