Julius Baer introduit la rémunération liée à la prestation

le
0

(NEWSManagers.com) - La banque privée suisse Julius Baer a publié le 3 mars un nouveau cadre de rémunération élaboré et approuvé récemment par le conseil d'administration. Le lien " pay-for-performance" pour tous les éléments de rémunération variables pour les membres de la Direction générale a été mis en place.

Sur la base d'une analyse comparative détaillée, la composition de la rémunération des membres de la Direction Générale a été modifiée pour être alignée plus étroitement sur les pratiques du marché. Des plafonds clairement définis ont été établis pour la rémunération de la Direction générale.

Le nouveau système se compose d'un Deferred Bonus Plan (Régime de Primes Différées, DBP) et d'un Equity Performance Plan (Plan de Rendement des Capitaux Propres, EPP). Le DBP est un plan de rémunération variable en espèces, qui est basé sur un ensemble d'objectifs de groupe et individuels directement liés à la création de valeur pour Julius Baer. Le nouveau DBP a été mis en place pour la rémunération de 2013. Le lien avec une création de valeur durable est encore renforcé par un régime de report plus strict, en vertu duquel, par rapport à l'ancienne structure, un pourcentage plus élevé est reporté et la période de report augmentée de trois à cinq ans. Tous les montants reportés sont soumis à des dispositions de récupération standard.

L'EPP est un plan à base d'actions dont les critères d'acquisition sont assujettis à l'évolution de la performance et du service. L'acquisition est réalisée après trois ans et sera effective pour les contributions faites en 2014. Toute allocation d'unité de performance (représentant une action) dans le cadre de l'EPP est soumise à la réalisation des deux indicateurs de performance clé (KPI) " cumulative Economic Profit" (cEP) et " relative Total Shareholder Return" (rTSR) à la fin de la période de rendement. Le relèvement maximal de l'EPP est de 50% du nombre d'unités de performance initialement octroyé et est soumis à un risque de perte totale.

Des lignes directrices de propriété d'action ont été mises en place pour les membres du conseil d'administration et de la direction générale pour renforcer l'engagement envers Julius Baer. Pour le président du conseil d'administration, il doit détenir au moins 25.000 actions Julius Baer et les autres membres du conseil au moins 7.500. Au niveau de la direction, le minimum est de 100.000 pour le directeur général et de 30.000 pour les autres membres.

Par ailleurs, Leonhard Fischer a décidé de ne pas solliciter le renouvellement de son mandat d'administrateur lors de l'assemblée générale 2012. Il est membre des conseils d'administration de Julius Bär Gruppe AG et Bank Julius Bär & Co. AG. Leonhard Fischer a pris cette décision pour éviter des conflits d'intérêts en relation avec la reprise de BHF-Bank par Kleinwort Benson Group. Ce dernier est une filiale à 100% de RHJ International SA, dont Leonhard Fischer est directeur général (CEO) et membre du conseil d'administration.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant