Julien Arias : " Voir ce qu'on a dans le ventre "

le
0
Julien Arias : " Voir ce qu'on a dans le ventre "
Julien Arias : " Voir ce qu'on a dans le ventre "

Julien Arias fera son retour dans l'équipe pour affronter le Munster samedi en Champions Cup. En conférence de presse jeudi, l'ailier du Stade Français a expliqué qu'il attendait du relâchement chez son équipe, après des prestations décevantes.

Julien Arias, vous connaissez déjà la Coupe d’Europe. Comment abordez-vous ce match important contre le Munster ?
On l’a tellement attendu depuis quelques saisons que l’on est très heureux d’être là, de pouvoir jouer une équipe comme le le Munster. On sait que ça va être difficile mais on est encore en position pour la qualification. On sort d’un match un peu frustrant la semaine dernière, notamment au niveau du jeu. On a envie de continuer à progresser, retrouver notre jeu et tout ce qui a fait que l’on a mérité cette place en Coupe d’Europe.

Est-ce qu’on peut dire que c’est vraiment la Coupe d’Europe qui débute pour vous avec ce match ?
Contre Trévise on a fait deux super matchs même si on peut se demander ce que valait cette opposition. Après, on avait fait aussi un bon match à Leicester, même si on a perdu. Et là c’est vrai que le Munster c’est un gros morceau : on va voir un peu ce qu’on a dans le ventre.

C’est un match décisif pour la qualification ?
Oui on sait très bien que si on gagne on peut encore espérer se qualifier alors que si on perd ça va être compliqué. Si on l’emporte on élimine le Munster... Et puis ça nous permettra de voir où on en est après ce match frustrant. Au niveau du jeu on va pouvoir un peu lâcher les chevaux.

Personnellement, vous pensez avoir beaucoup de travail contre cette équipe du Munster ?
Nous allons tous avoir beaucoup de travail parce que c’est une équipe qui tient beaucoup le ballon et qui est dangereuse sur toutes les phases de jeu. C’est une équipe de très haut-niveau donc le moindre relâchement peut nous coûter cher dans n’importe quel secteur.

Le doute est-il présent après la prestation contre Toulouse ?
Même si ça ne s’est pas vu on a quand même eu des situations assez positives, où on aurait pu un peu mieux jouer. Ce n’était pas exceptionnel mais si on rentre dans le détail il aurait pu y avoir quelques situations qui étaient positives et si on avait fait deux-trois petites choses de plus collectivement. On sait que pour la Coupe d’Europe il y a un gros volume de jeu, il y a un peu moins de pression que pour le championnat donc ça va peut-être nous permettre de nous relâcher, de poser notre jeu et retrouver plus de confiance.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant