Julian Assange, "cyber-warrior" en cage

le
0
Julian Assange, "cyber-warrior" en cage
Julian Assange, "cyber-warrior" en cage

Défenseur héroïque des libertés pour ses fans, égocentrique en mal d'attention pour ses détracteurs, Julian Assange a atteint une renommée mondiale en 2010 en publiant sur internet les "War Logs", documents classés secret-défense dévoilant des abus commis par l'armée US en Afghanistan et en Irak.Réfugié depuis plus de trois ans à l'ambassade d?Équateur à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède, le fondateur de Wikileaks, 44 ans, a fait connaître cette organisation qui veut "libérer la presse", et "démasquer les secrets et abus d?État". Elle a dévoilé des milliers de télégrammes diplomatiques américains, devenant définitivement la bête noire de Washington.Julian Assange, ancien hackeur, est désigné "homme de l'année" 2010 par Time magazine et Le Monde, et distingué par de nombreux défenseurs des droits de l'Homme.Mais la même année, la vie de l'Australien blond à l'enfance nomade bascule lorsqu'il a est accusé --à tort, dit-il-- de viol et d'agressions sexuelles en Suède.Visé par un mandat d'arrêt européen, le "cyber-warrior", bourreau de travail à l'intelligence fine, est rapidement arrêté et assigné à résidence en Grande-Bretagne.Après avoir épuisé tous ses recours, l'ancien hacker finit par pousser le 19 juin 2012 la porte de l'ambassade d?Équateur à Londres, pour y demander l'asile politique.Plus de trois ans et demi plus tard, il vit toujours reclus dans cet immeuble en brique rouge à Knightsbridge, dans des conditions "misérables", selon son ami Vaughan Smith.Il y retrouve une clandestinité qui lui est familière, rappelant le temps où il évitait de dormir deux nuits de suite dans le même lit et changeait constamment les puces de son téléphone pour effacer les traces.Mais c'est aussi l'une des premières fois de sa vie qu'il reste aussi longtemps au même endroit, lui qui fut baladé de gauche à droite dès sa plus tendre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant