Julian Assange, cloîtré depuis un an dans l'ambassade d'Equateur à Londres

le
0
Depuis le 19 juin 2012, le fondateur de Wikileaks vit reclus en plein coeur de la capitale britannique, craignant d'être transféré aux Etats-Unis où il risquerait gros, après la publication par son site de centaines de milliers de documents secrets américains.

Julian Assange a-t-il prévu d'organiser une petit fête privée avec les employés de l'ambassade équatorienne pour l'occasion? Ce merdredi, cela fait un an jour pour jour que le fondateur de Wikileaks est réfugié dans le bâtiment diplomatique situé en plein coeur de Londres. Depuis, il «fait partie de la famille», assure l'ambassadrice Ana Alban. Un parent toutefois bien encombrant.

L'Australien reste confiné dans ces locaux situés à deux pas des grands magasins Harrods afin d'échapper à une extradition vers la Suède, où il doit être jugé dans une affaire de viol et d'agressions sexuelles présumées. Des accusations qu'il rejette depuis le début. Et même si l'Equateur lui a accordé l'asile, la Grand...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant