Juillet a été le mois le plus sanglant en Irak depuis deux ans

le
0
JUILLET A ÉTÉ LE MOIS LE PLUS SANGLANT EN IRAK DEPUIS DEUX ANS
JUILLET A ÉTÉ LE MOIS LE PLUS SANGLANT EN IRAK DEPUIS DEUX ANS

BAGDAD (Reuters) - Le mois de juillet a été le plus meurtrier en Irak depuis deux ans avec la mort de 325 Irakiens, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Ces données font état de 241 civils, 44 soldats et 40 policiers tués le mois dernier, et près de 700 personnes blessées, dans un pays où la violence ne faiblit pas depuis le retrait des troupes américaines en décembre.

La journée du 23 juillet a été la plus sanglante avec la mort de plus de 100 personnes dans des attentats à la bombe et des fusillades. Les violences répétées qui visent les chiites ont été revendiquées par l'antenne d'Al Qaïda en Irak.

Ces attaques ravivent la crainte de voir ressurgir des tensions confessionnelles qui avaient fait des dizaines de milliers de morts en 2006-2007, dans un pays alors au bord de la guerre civile.

En juin, un décompte effectué par Reuters avait recensé 237 personnes tuées et plus de 600 blessées. Le bilan de juillet est le plus lourd depuis août 2010, mois au cours duquel le gouvernement avait fait état de 426 morts.

Kareem Raheem; Baptiste Bouthier pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant