Jugé pour un meurtre commis à Versailles

le
0
Accusé d'avoir poignardé un militaire dans la parc du château, le prévenu encourt la réclusion à perpétuité.

En partie dénudé et lacéré de coups de couteau, le corps sans vie d'Olivier B. avait été trouvé par un passant, le 4 août 2010, dans le parc du château de Versailles. Cet adjudant-chef de l'armée de l'air, affecté à la caserne Balard, dans le XVe arrondissement de Paris, gisait le long d'une voie de chemin de fer à proximité de la vaste pièce d'eau des Suisses, une zone très fréquentée par les promeneurs.

Christian M., un jeune homme de nationalité congolaise né à Kinshasa et aujourd'hui âgé de 23 ans, avait été interpellé en ville peu de temps après la macabre découverte. Les analyses réalisées sur l'arme blanche qu'il portait sur lui avaient révélé la présence du sang de la victime. Lors de sa garde à vue, le suspect s'était défendu en expliquant avoir trouvé cet objet par hasard. «Les investigations de la brigade criminelle de la PJ de Versaill...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant