Judo: Teddy Riner toujours intouchable

le
0

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Teddy Riner, champion olympique et quintuple champion du monde des lourds, a réussi dimanche une remarquable série de six titres consécutifs au tournoi de Paris de judo et continué à écrire sa légende.

Dans l'ombre du monstre quasiment devenu sacré, Lucie Louette s'est elle imposée dans la catégorie des moins de 78 kg alors que Lucie Décosse, championne olympique et triple championne du monde, a dû se contenter du bronze en moins de 70 kg.

Une autre médaille de bronze est venue s'ajouter à la récolte française du jour, celle de Cyrille Maret en moins de 100 kg.

Six mois après son sacre à Londres, qui furent pour ainsi dire six mois de vacances, Teddy Riner a retrouvé la compétition avec succès mais aussi quelques difficultés.

Il n'en a pas moins remporté trois de ses quatre combats avant le gong, dont la finale où il a mis ippon sur un mouvement de hanche au Coréen Kim Sung-Min.

"Je n'étais pas à 100%. Ça a suffi pour aller chercher la médaille mais il a fallu se mettre dans le dur", a dit le judoka qui accusait 146 kg sur la balance à la pesée alors que son poids de forme se situe à 135.

"Plein d'autres choses n'étaient pas évidentes: l'échauffement, l'attente entre les combats, se remettre dans le schéma compétition... Mais la saison est bien repartie, pourvu que cela dure."

"UN COUP D'AVANCE"

Comme il en a pris l'habitude, Teddy Riner a noté chez ses adversaires des changements visant à briser sa suprématie.

"Mes adversaires ont étendu leur palette pour me battre. Je ne suis pas sûr de leur faire peur quand on voit comment il me sont rentrés dedans. Mais je ne me suis jamais vraiment senti en danger", a-t-il encore dit.

"Maintenant, il faut que je travaille encore pour avoir toujours un coup d'avance."

Dimanche, Lucie Louette avait ce coup d'avance et elle l'a montré très vite, notamment au deuxième tour où la Française a dominé sa compatriote Audrey Tcheuméo, troisième mondiale dans la catégorie et médaillée de bronze à Londres.

En finale, elle s'est offerte la Japonaise Akari Ogata au terme d'un âpre combat.

"Je me suis préparée dur, c'était l'un des objectifs de la saison", a-t-elle dit avant d'évoquer ses victoires. "C'est vrai qu'Audrey est super-forte, mais en finale, je prends aussi la vice-championne du monde. J'ai pris beaucoup de plaisir aujourd'hui et j'espère que cela va continuer."

Le plaisir n'était pas au menu du jour de Lucie Décosse et d'Audrey Tcheuméo.

La championne olympique a dû se battre pour monter sur la troisième marche du podium, elle qui compte sept titres à Bercy en 13 participations.

Elle pourrait, à la lueur de ce résultat, renoncer aux championnats du monde de l'été prochain à Rio de Janeiro dont elle avait fait sa dernière grande étape avant une retraite prévue en fin de saison.

Audrey Tcheuméo est de son côté totalement passée - de son propre aveu - à côté de la compétition. Après sa défaite contre Louette, la championne du monde 2011 a échoué en repêchage pour finir à la septième place.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant