Judo - Mondiaux 2015 : Loïc Korval ne s'en remet pas

le
0
Anti-conformiste et volcanique, le tout récent sociétaire du Flam 91 a été éliminé en huitième de finale des championnats du monde de judo.
Anti-conformiste et volcanique, le tout récent sociétaire du Flam 91 a été éliminé en huitième de finale des championnats du monde de judo.

Loïc Korval avait tout pour accrocher la médaille mondiale mardi à Astana mais le fougueux français a été stoppé en huitièmes de finale après quatre shido (pénalités), ce qui l'a fait violemment sortir de ses gonds. Anti-conformiste, brillant et volcanique, le tout récent sociétaire du Flam 91 passe souvent pour un arrogant mais il a la certitude de son talent, indéniable. A Astana, dès son premier combat, il a commencé à haranguer les arbitres. A raison. Il a signalé, agacé, une saisie au pantalon, désormais synonyme de disqualification pour son adversaire.

Mais en huitièmes de finale, c'est le Français qui a été disqualifié face à l'Israélien Golan Pollack après avoir reçu quatre pénalités, dont deux en 30 secondes, la dernière pour une sortie de tapis. Loïc Korval a hurlé sa colère. Encore sur le tapis, il a levé les bras au ciel interpellant les arbitres avec véhémence. Son entraîneur, Philippe Taurines, lui a ordonné de quitter très vite le tapis. "Mon entraîneur voulait me calmer, il voulait que je sorte le plus rapidement possible pour éviter que je n'aille trop loin. Sur le coup, j'ai eu une réaction très à chaud", a expliqué Korval après avoir refusé de répondre une première fois en criant "Non ! Non ! Non !".

"Pas à juger une attitude mais des règles !" (L. Korval)

Les cris de Korval ont longtemps raisonné dans l'Ice Palau d'Astana alors que le Français n'a cessé de hurler tout...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant