Judaïsme : mort de Joseph Sitruk, ancien grand rabbin de France

le , mis à jour à 14:30
2
Judaïsme : mort de Joseph Sitruk, ancien grand rabbin de France
Judaïsme : mort de Joseph Sitruk, ancien grand rabbin de France

Joseph Sitruk, ancien grand rabbin de France, est mort ce dimanche à Paris à 71 ans, selon l'entourage de son successeur, Haïm Korsia. Il a été pendant plus de 20 ans un gardien sourcilleux de l'orthodoxie religieuse.

 

Ce séfarade (une branche du judaïsme), né à Tunis (Tunisie) le 16 octobre 1944, a été le guide spirituel de la première communauté juive d'Europe de 1987 à 2008. Joseph Sitruk était malade depuis plusieurs années et avait été victime d'une attaque cérébrale en 2001. 

 

Haïm Korsia, qui fut son collaborateur, a fait part de sa «tristesse et (de sa) douleur immense». Un office d'hommage aura lieu à 19h30 à la Grande synagogue de la Victoire à Paris.

 

Dès l'annonce de son décès, les réactions se sont multipliées pour saluer la mémoire de ce chef religieux charismatique. «Beaucoup de tristesse au moment où j'apprends la disparition du Grand Rabbin Joseph Haïm Sitruk Zats'al. Il fut un maître et un ami», a tweeté Gilles Berheim, qui lui a succédé de 2009 à 2013.

 

 

Beaucoup de tristesse au moment où j'apprends la disparition du Grand Rabbin Joseph Haïm Sitruk Zats'al. Il fut un maître et un ami. GB pic.twitter.com/t0N03j6iMx

— Gilles Bernheim (@GBernheim) 25 septembre 2016

 

 

 

«Que sa mémoire soit bénie», a réagi le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) dans un tweet faisant part de sa «tristesse», tout comme l'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, qui se souvient «de longues discussions tout au long de ces années» et des «souvenirs de Tunisie» partagés.

 

Côté politiques, le président de la République, François Hollande, a rendu hommage à une «figure marquante du judaïsme français». Faisant part de sa «tristesse», il a salué un «homme de dialogue, défenseur de la laïcité».

 

L'ancien chef de l'Etat (2007-2012), Nicolas Sarkozy, a estimé, dans un tweet, qu'«avec la mort du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 8 mois

    "Le dernier homophobe autorisé de France s’est éteint" titre aujourd'hui le site "Egalité et Réconciliation". Que cette position courageuse lui soit comptée là-haut !

  • 28351485 il y a 8 mois

    IL EST MORT ... C'était un brave type !!!