Juande Ramos : "La Liga, c'est un football élitiste"

le
0
Juande Ramos : "La Liga, c'est un football élitiste"
Juande Ramos : "La Liga, c'est un football élitiste"

Betis, Málaga, FC Séville, Real Madrid, Juande Ramos a arpenté les bancs de Liga. Il fait le bilan de l'année 2015 marquée par les départs de Xavi et Casillas, le triplé du Barça et les couacs du Real.

L'année a été marquée par les adieux de joueurs mythiques que sont Xavi et Casillas… L'Espagne a perdu deux immenses joueurs. Des hommes importants pour le football espagnol en général. Xavi a décidé de continuer sa carrière au Qatar, avec un défi sportif moins important. Casillas s'est, lui, éloigné de toute la pression qu'il subissait à Madrid.

D'ailleurs, l'un d'eux a eu un superbe hommage, l'autre a littéralement été viré… Les deux institutions sont différentes. Et forcément, les deux clubs gèrent différemment les départs de leurs idoles. Xavi a eu un hommage incroyable. Le Barça était conscient qu'il méritait un tel hommage, qu'une grande partie du club s'en allait. Alors que le traitement que les dirigeants du Real Madrid ont réservé à Casillas est honteux. Il méritait bien mieux que ça. Je ne sais pas quelles étaient les circonstances du moment, mais ils ont fait une grande erreur. Peut-être qu'avec le temps qui passe, ils s'en rendront compte, et Casillas aura l'hommage qu'il mérite. Mais c'est impossible d'expliquer le comportement de la direction du club.

Youtube
Ces dernières années, on a vu une Liga à deux ou trois équipes. Jusqu'à quand cela va durer ? Là, les budgets des trois géants entrent en jeu. C'est le nerf de la guerre. Les droits télévisés devraient être mieux répartis par exemple. Du coup, les autres équipes ne peuvent pas entrer dans la compétition avec le Real, le Barça et l'Atlético de Madrid. C'est un football élitiste. Il y a plusieurs championnats : un de trois équipes qui se disputent le titre, un autre de quatre ou cinq qui jouent pour les places en Ligue des champions, et un autre pour la Ligue Europa. Il y a un gouffre énorme entre les grands clubs et les plus modestes. Et pour l'instant, le football espagnol ne se dirige pas vers un changement.

Cette année, la suprématie du Barça est incroyable. Le Real Madrid peut-il inverser la tendance ? Pour l'instant, il y a une différence énorme entre le Barça et le Real. Sur le plan sportif, le FC Barcelone peut aujourd'hui se considérer supérieur à son rival. Sur le terrain, une équipe a…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant