Juan Imhoff : « Il faut vite tourner la page »

le
0

Juan Imhoff a du mal à accepter la défaite contre les Saracens (9-21). Mais l’ailier argentin du Racing 92 a déjà les yeux tournés vers le nouvel objectif du club : le Top 14.

Juan, est-ce une défaite logique ? Oui c’est clair. On ne peut rien faire d’autre juste travailler et dire merci aux supporters qui étaient là et qui ont mis l’ambiance dans le stade. Les Saracens ont fait un gros match et il faut les féliciter et se dire que sur ce match, ils ont été meilleurs que nous. Vous perdez Maxime Machenaud et Dan Carter sur blessure, c’était trop dur sans votre charnière titulaire ? Au rugby, il y a vingt-trois joueurs sur la feuille de match et j’ai confiance en ces vingt-trois et aux coaches. Après avec la confiance qu’avait Maxime Machenaud et la pression qu’apporte Dan Carter aux adversaires, c’est vrai que ça aurait pu apporter et donner quelque chose à la fin. Mais même avec un camion, on n’aurait jamais passé cette défense qui était très bien en place. Les Saracens savaient très bien ce qu’ils voulaient faire et ils ont eu plus d’expérience. Comment aborder le retour en Top 14 après cette finale perdue ? C’est la meilleure manière de digérer, c’est ce qu’on s’est dit dans le vestiaire. Il faut vite tourner la page et dans la vie tu n’as généralement pas de revanche mais là, le rugby nous en donne une avec le Top 14. Heureusement, on a ça donc il faut bien travailler cette semaine et gagner un titre à la fin de l’année parce que cette équipe le mérite.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant