Juan Carlos adoube Sarkozy 1.203e chevalier de la Toison d'Or

le
2
JUAN CARLOS ADOUBE NICOLAS SARKOZY 1.203E CHEVALIER DE LA TOISON D'OR
JUAN CARLOS ADOUBE NICOLAS SARKOZY 1.203E CHEVALIER DE LA TOISON D'OR

par Emmanuel Jarry

MADRID (Reuters) - Le roi Juan Carlos a remis lundi à Nicolas Sarkozy le collier de l'Ordre de la Toison d'Or en remerciement de la coopération de la France avec l'Espagne dans la lutte contre le terrorisme, en particulier contre l'organisation séparatiste basque ETA.

Le chef de l'Etat français est ainsi devenu le 1.203e chevalier de cet ordre prestigieux, vieux de 582 ans. Il s'agit de la plus haute distinction espagnole et elle n'avait jusqu'ici été décernée à aucun président de la Ve République.

"Vous avez conduit avec fermeté et efficacité une coopération politique, judiciaire et policière entre nos deux pays pour en finir avec la violence terroriste", lui a déclaré le souverain espagnol lors de cette cérémonie au Palais d'Orient -un des palais royaux à Madrid- en épinglant l'emblème de la Toison d'Or au revers de son veston.

L'arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur, en 2002, avait marqué une intensification de la coopération franco-espagnole dans la lutte contre le terrorisme.

Après son élection à la présidence de la République en mai 2007, il avait immédiatement confirmé le soutien de la France à l'Espagne en matière de lutte contre le terrorisme.

"J'ai voulu avec tout le gouvernement français n'épargner aucun effort pour aider l'Espagne à clore définitivement le chapitre sanglant du terrorisme de l'ETA", a-t-il dit en estimant que Madrid et Paris avaient "beaucoup à faire ensemble" pour aider l'Europe à sortir de ses crises à répétition.

L'ETA a annoncé en octobre dernier son renoncement à la lutte armée.

LE COLLIER DE DOUMERGUE

Avant Nicolas Sarkozy, seuls huit chefs d'Etat français ont reçu cette distinction, de Louis-Napoléon Bonaparte en 1850 -avant qu'il devienne l'empereur Napoléon III- à Gaston Doumergue en 1926.

C'est d'ailleurs le collier de ce dernier qui a été remis lundi au président par Juan Carlos, les héritiers des chevaliers de la Toison d'or étant tenus de rendre à l'Espagne cette lourde et précieuse chaîne d'or à la mort des récipiendaires.

Aujourd'hui, l'Ordre de la Toison d'Or ne compte qu'une vingtaine de chevaliers vivants, dont la moitié est composée d'étrangers. Ce sont tous des souverains. Nicolas Sarkozy sera le seul chef d'Etat républicain membre de l'Ordre.

Inspiré de la mythologie grecque, l'Ordre de la Toison d'Or a été fondé à Bruges le 10 janvier 1430 par Philippe le Bon, duc de Bourgogne, lors de son mariage avec Isabelle de Portugal.

Il fut scindé en deux ordres, l'un espagnol, l'autre autrichien, à la suite d'une mésentente entre la couronne d'Espagne et la monarchie des Habsbourg.

A l'origine, les chevaliers étaient obligés de porter en toute circonstance -en particulier en public- un collier d'or, composé d'une alternance de briquets et de pierres à feu, auquel était suspendue la toison d'un bélier.

Ils constituaient alors une confraternité dont la mission était de défendre la foi chrétienne et la chevalerie. Mais leur ordre a beaucoup évolué au fil du temps.

Edité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • papymujo le lundi 16 jan 2012 à 16:14

    Cela nous fait une belle jambe!

  • mboullie le lundi 16 jan 2012 à 15:37

    Génial il a qu'a la revendre la toison d'or pour rembourser la dette !