JPMorgan dépasse le consensus au T2, baisse des dépenses

le
0

(Actualisé avec précisions, cours en avant-Bourse) 14 juillet (Reuters) - JPMorgan Chase JPM.N a annoncé mardi une hausse plus forte que prévu de 5,2% de son bénéfice au deuxième trimestre, la première banque américaine par ses actifs ayant tiré parti d'une baisse de ses dépenses juridiques et de restructuration. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires ordinaires est ressorti à 5,78 milliards de dollars (5,24 milliards d'euros) contre 5,57 milliards un an auparavant, ce qui donne un résultat net par action de 1,54 dollar contre 1,46 dollar. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un BPA de 1,44 dollar. L'action JPMorgan progresse de 0,5% à 68,40 dollars vers 11h55 GMT dans les transactions électroniques avant-Bourse, après avoir gagné initialement plus de 1%. Le produit net bancaire du groupe a baissé de 3,5% à 23,81 milliards de dollars et son revenu tiré de l'obligataire a chuté de 21% à 2,93 milliards. En tenant compte de la cession d'une activité de négoce de matières premières effectuée l'année dernière et d'autres éléments d'ajustement, le recul est de 10%. JPMorgan est la première banque américaine disposant de lourdes opérations sur les marchés de capitaux et dans la banque d'investissement à publier ses comptes du deuxième trimestre. Globalement, les banques devraient annoncer un revenu du trading obligataire en baisse ou au mieux stagnant, pénalisées par un comparatif de l'an passé de haut niveau. Les dépenses hors intérêts de JPMorgan ont diminué de 6% à 14,50 milliards de dollars sur le trimestre, grâce à une simplification des processus et à la baisse des dépenses juridiques et dans son activité de banque hypothécaire. "Nous avons fait de bons progrès ce trimestre, y compris pour ce qui est du respect des contraintes réglementaires, (...)", déclare le directeur général Jamie Dimon dans le communiqué de résultats. "Nous sommes également sur la bonne voie pour respecter nos engagements en matière de dépenses." (Sweta Singh et Richa Naidu à Bangalore, David Henry à New York, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant