"Journées Marteau": la fête des enchères du 16 au 24 mars chez les commissaires-priseurs

le
1
Monkey Business Images/shutterstock.com
Monkey Business Images/shutterstock.com

(AFP) - Estimations, expertises gratuites, chasses au trésor, enchères insolites...: du 16 au 24 mars, les commissaires-priseurs invitent néophytes et curieux à une grande fête des enchères à l'occasion d'une opération portes-ouvertes dans les 396 maisons de ventes de France.

Organisées par le Syndicat national des maisons de ventes volontaires (SYMEV), ces "journées marteau" ont pour objectif de sensibiliser le grand public à l'univers des salles des ventes.

"Les ventes aux enchères ne sont pas réservées aux propriétaires de Picasso. Il y a encore beaucoup de méconnaissances et de réticences sur le métier de commissaire-priseur qui ne doit pas être résumé aux saisies et aux faillites", souligne à l'AFP Me Jean-Pierre Osenat, président du Syndicat national des Maisons de ventes volontaires.

"Heureusement, grâce à internet et des sites comme eBay notamment, les enchères se sont désacralisées et se démocratisent de plus en plus. On peut tout autant acheter en salle des ventes, après avoir apprécié et touché l'objet. Tout se vend et tout s'achète aux enchères. Chaque année, des centaines de milliers d'objets sont dispersés. Le commissaire-priseur a un rôle culturel et social: il est un lien avec le marché de l'art quand on veut se séparer d'un objet", ajoute-t-il.

Du 16 au 24 avril, des dizaines d'événements et animations seront organisés dans toute la France. À Avignon, le marteau sera confié à des enfants transformés en "commissaires-priseurs en herbe".

À l'initiative du syndicat des commissaires-priseurs, une conférence sera donnée à Paris pour aider les jeunes artistes contemporains à aborder le marché de l'art et se faire connaître.

Plusieurs maisons de ventes proposeront de meubler un appartement pour moins de 1.000 euros. À Toulon, la mode vintage sera à l'honneur le 16 mars. À Nantes, une grande vente de jouets sera organisée par la maison d'enchères Salorges, tandis qu'une vente de vin aura pour cadre l'hôtel des ventes de Beaune (Côtes-d'Or).

À Fontainebleau, plusieurs véhicules d'exception, dont des voitures ayant appartenu à l'humoriste Coluche, seront exposés et vendus aux enchères le 17 mars.

Les 23 et 24 mars, l'Hôtel Drouot proposera un grand jeu-concours "Si j'avais un marteau". Les visiteurs seront invités à pronostiquer le prix d'adjudication d'un objet sélectionné par salle, avant une vente caritative.

jfg/pjl/df

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mardi 12 mar 2013 à 11:39

    je ne suis pas certain que l'on fasse toujours des bonnes affaires; surtout lorsque vous déposez des objets à vendre - si vous avez des problèmes vous pouvez vous adresser au Conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques" à Paris - ils ont sîte.