Journées d'été du PS : les "frondeurs" veulent convaincre les militants

le
4
Manuel Valls a dit mardi ne pas souhaiter la dissolution de l'Assemblée nationale pour enrayer la fronde.
Manuel Valls a dit mardi ne pas souhaiter la dissolution de l'Assemblée nationale pour enrayer la fronde.

Les "frondeurs" n'ont pas l'intention de rendre les armes. Bien au contraire, les députés "rebelles" entendent profiter de l'université d'été du parti à La Rochelle, fin août, pour ouvrir leur réunion aux militants. Une occasion privilégiée de dialoguer dans un "moment de respiration politique et de rencontres", espère le député PS Pouria Amirshahi. "Comme ce n'est pas un congrès, ce n'est pas marqué par des enjeux de pouvoir." Les députés disposeront d'une salle, pendant une journée, "pour rendre compte de cette initiative parlementaire parfois caricaturée", explique Christian Paul à l'AFP. Une façon de diffuser leurs idées par la méthode douce, loin de la tension provoquée par leurs prises de position parlementaires. Vers une structuration du mouvement Les élus de "l'Appel des 100" ne comptent pas s'arrêter là. Ils espèrent bien consolider leur mouvement, reconnaît Pouria Amirshahi. Même si c'est "un peu prématuré" d'en parler, il espère qu'à l'avenir les députés rebelles se réuniront dans une structure qui leur donne plus d'assise : "On veut que le débat qui a eu lieu à l'Assemblée nationale ait aussi lieu au Parti socialiste". Et pourquoi pas, alors, se réunir dans une motion commune au prochain congrès, même si, là encore, le député frondeur reste très précautionneux et, pour ne pas vendre la peau de l'ours, préfère se concentrer sur un premier objectif : diffuser leur parole auprès des militants et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le samedi 5 juil 2014 à 23:20

    Ils vont voter une augmentation de leur paye et primes

  • M9095115 le samedi 5 juil 2014 à 23:19

    Quand on voit que tous les députés socialos ont tous voté le plan Duflot qui à détruit la construction il y a de quoi avoir peur avec ces rigolos destructeurs d'économie

  • M9095115 le samedi 5 juil 2014 à 23:16

    Ils vont décider de plans qui mennent plus rapidement à la faillite

  • bordo le samedi 5 juil 2014 à 18:21

    Oui, laissons les s'exprimer, montrons à quel point ils sont totalement coupés des réalités, ces apparatchiks. Je suis surpris de ce qu'ils ne soient pas favorables à une dissolution. Peut-être ont ils peur de perdre la bonne place, la bonne bouffe et la possibilité de s'exprimer alors qu'ils n'ont rien à dire. Courage. Cela ne durera plus longtemps.