Journée décisive pour la raffinerie Petroplus

le
0
Sauf rebondissement ce mardi au tribunal de commerce de Rouen, la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne devrait fermer définitivement ses portes le 16 avril.

C'est peut-être ce mardi que le sort de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne sera scellé. Le tribunal de commerce de Rouen dira en effet si l'un des ultimes dossiers de reprise du site industriel mérite ou non d'être examiné. Vendredi dernier, ce sont quatre marques d'intérêt qui ont été transmises aux administrateurs judiciaires de la raffinerie. Deux ne sont pas des inconnus: il s'agit du libyen Murzuq Oil, déjà présent lors de l'examen des offres en février, et de NetOil, qui se présente ainsi pour la troisième fois à la barre du tribunal de commerce. Deux autres dossiers sont inattendus: ils émanent de la société Oceanmed Seasky System, basée à Hongkong, et de GTSA luxembourgeoise.

Le nombre ne fait cependant la qualité et n'est pas le gage d'une solution de secours pour Petit-Couronne. Le...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant